Gouvernement du Nouveau-Brunswick
clerk

Le 25 mai 2020

Dans le cadre de mon rôle de greffière du Conseil exécutif, j’ai le privilège de voir des facettes de la fonction publique que peu de gens ont l’occasion de découvrir. Cela a certainement été le cas durant cette pandémie, et j’ai été témoin des efforts fournis par l’ensemble du gouvernement dans sa lutte contre la COVID-19.

J’ai lu l’article publié par Brunswick News indiquant que les « bureaucrates avaient esquivé le danger de la COVID ». Il ne reflète pas mon expérience personnelle du travail de la fonction publique de notre province et je me dois de réagir.

L’intervention face à la COVID-19 a été rapide dans l’ensemble du gouvernement et elle s’est avérée efficace pour contenir la propagation du virus dans notre province.

C’est un effort majeur auquel je suis fière d’avoir participé, et je félicite tous les fonctionnaires pour le rôle qu’ils ont joué.

Il serait facile de supposer que si une personne n’était pas physiquement présente dans son bureau au cours des derniers mois, c’est qu’elle ne travaillait pas. Mais si cette pandémie nous a appris quelque chose, c’est bien qu’avec la technologie – et une certaine créativité – les gens sont de plus en plus capables de travailler à partir de n’importe quel endroit.

C’est certainement le cas pour les fonctionnaires du Nouveau-Brunswick.

Lorsque la pandémie a frappé, on nous a dit à tous de rester chez nous autant que possible, de protéger la santé et la sécurité de tous nos concitoyens et d’aplatir la courbe de l’épidémie pour protéger notre système de santé.

Cette stratégie a fonctionné. Nous n’avons pas seulement aplati la courbe, nous l’avons ÉCRASÉE, en obtenant l’un des meilleurs résultats jusqu’à présent dans le monde.

Face à une pandémie qu’aucun d’entre nous n’avait jamais vécue, le travail du gouvernement devait se poursuivre. On peut dire qu’il était devenu plus important que jamais.

La fonction publique a rapidement déterminé quels rôles étaient essentiels et lesquels pouvaient être mis en veilleuse pour permettre le transfert de ressources vers des domaines essentiels.

Certains employés sont venus travailler dans des bureaux où le personnel était peu nombreux. D’autres ont installé leur bureau à domicile et se sont connectés virtuellement. D’autres encore ont été réaffectés à des postes qu’ils avaient les compétences nécessaires pour occuper, afin de s’assurer que la province était en mesure de répondre rapidement et sans heurts aux défis de la COVID-19.

Le travail effectué en coulisses a été immense. Nous étions dans une situation que nous n’avions jamais rencontrée auparavant, et elle a nécessité que de nombreuses personnes travaillent de longues heures, sept jours sur sept. De nombreux employés ont fait beaucoup d’heures supplémentaires non rémunérées pendant cette période pour assurer la continuité des services offerts au public. Ils n’ont jamais hésité, et je n’ai entendu aucune plainte. Leur engagement sans égal a permis d’offrir aux gens du Nouveau-Brunswick les services dont ils avaient besoin pour rester en sécurité.

Les personnes qui ont travaillé de la maison ont parfois eu de la difficulté à définir la séparation entre domicile et travail. Pour certains, cela a signifié qu’il fallait jongler entre garde d’enfant, enseignement à domicile et responsabilités professionnelles, car les services de garde essentiels étaient réservés aux personnes travaillant dans les soins de santé et aux premiers intervenants. Ils ont dû adopter des horaires souples et beaucoup ont travaillé de longues heures, en commençant tôt le matin et en travaillant tard le soir, pour être sûrs d’être disponibles pour fournir des services en ligne lorsque cela était nécessaire.

Les personnes pour qui il était impossible de travailler à domicile ou dont le poste habituel n’était pas aussi occupé pendant cette période ne sont pas restées inactives, je vous l’assure. Elles ont communiqué avec leurs gestionnaires et leur ont demandé : « Que puis-je faire pour aider? ». Cela nous a permis de créer une importante liste de réaffectation, et les fonctionnaires ont ensuite accompli d’autres tâches, complètement différentes de leurs fonctions normales, pour s’assurer que les services essentiels continuent d’être fournis. Dans certains cas, cela s’est traduit par la création de nouveaux services, comme la ligne d’information sans frais gratuite que le public peut appeler pour tout ce qui concerne l’intervention du gouvernement face à la COVID-19. Il y a aussi nos agents de la Sécurité publique qui ont commencé à surveiller nos frontières interprovinciales.

Service Nouveau-Brunswick a continué d’offrir ses services en ligne. Le ministère des Finances et du Conseil du Trésor a émis des chèques aux personnes âgées à faible revenu, et les versements de l’aide sociale n’ont jamais cessé.

Pendant cette pandémie, nous avons pu constater à quel point la fonction publique de notre province est composée d’une équipe soudée, à quel point elle peut être novatrice face à une crise, et à quel point elle est déterminée à aider le public.

Nous avons vu des professionnels dévoués de divers ministères travailler en coulisses pour s’assurer que le public était informé grâce aux vidéos en direct du premier ministre et de la médecin-hygiéniste en chef, aux publications continues sur notre site Web et dans les médias sociaux, et à la coordination des entrevues avec les médias afin que le public dispose des renseignements dont il avait besoin le plus rapidement possible.

Les fonctionnaires du Nouveau-Brunswick ont réalisé tout ce travail à un moment où, comme l’ensemble des gens de notre province, ils étaient confrontés aux mêmes craintes et aux angoisses concernant les répercussions de cette pandémie sur leurs proches. La fonction publique n’a jamais esquivé un quelconque risque pendant cette pandémie. Au contraire, elle en a pris et elle a démontré, comme je l’ai toujours su, un engagement très fort à servir le public. Je sais que la pandémie est loin d’être terminée, mais en tant que chef de la fonction publique, je suis fière de ce que les fonctionnaires ont aidé à accomplir jusqu’à présent. En tant que province, nous devrions tous être fiers que ces personnes dévouées et professionnelles soient à notre service.

 

 

Le 11 avril 2020

Nous traversons à l’heure actuelle une période hors de l’ordinaire. Les écoles sont fermées, les gens sont priés de rester à la maison autant que possible, et les travailleurs essentiels sont en première ligne pour assurer la santé et la sécurité des gens du Nouveau-Brunswick.

Lorsque nous pensons aux services essentiels, ce sont les médecins et le personnel infirmier, les camionneurs et les commis d’épicerie qui nous viennent d’abord à l’esprit, et avec raison. Mais je veux attirer votre attention sur un autre groupe de personnes qui travaillent fort pour la population du Nouveau-Brunswick en ce moment : notre fonction publique.

En tant que greffière du Conseil exécutif, j’ai le privilège d’être témoin des efforts d’intervention déployés partout au Nouveau-Brunswick dans notre lutte contre la pandémie de COVID-19. Chaque jour, je vois le travail remarquable de nos fonctionnaires, ceux qui se consacrent à la prestation de services essentiels, ceux qui assurent la continuité de nos activités les plus importantes, ainsi que ceux qui offrent leur aide là où le besoin est le plus grand.

J’ai également vu personnellement l’engagement du premier ministre, Blaine Higgs, et des dirigeants de notre province, qui travaillent ensemble pour assurer la santé et la sécurité des gens du Nouveau-Brunswick. Je vois la collaboration des chefs de nos partis politiques pendant cette crise, ainsi que le travail du comité multipartite du Cabinet sur le nouveau coronavirus. Ces partenariats ont été et continueront d’être primordiaux pour donner une orientation stratégique à la réponse de notre province à la pandémie.

Dans l’ensemble de la fonction publique, nous avons des employés de première ligne et en coulisses qui sont déterminés à améliorer notre situation. Nous avons des employés qui travaillent fort pour prendre les bonnes décisions, en comprenant que, dans de nombreux cas, ces décisions peuvent avoir des répercussions sur nous tous. J’admire vraiment la contribution de toute notre équipe et je suis fière de la volonté de chacun de se dépasser pour assurer la continuité de nos services les plus essentiels. Notre personnel est remarquablement résilient, et chaque fonctionnaire joue un rôle important, qu’il soit prêt et disponible pour aider à tout moment ou qu’il ait dû prendre temporairement du recul en raison de ses responsabilités à la maison.

Servir les gens du Nouveau-Brunswick demeure la priorité absolue de notre fonction publique. Il s’agit de notre objectif commun. D’ailleurs, notre effectif est composé de personnes extraordinaires qui réagissent à la situation actuelle avec souplesse et professionnalisme. Nous affrontons les nouveaux défis de plein fouet et nous trouvons des solutions novatrices aux problèmes à mesure qu’ils se présentent, y compris d’autres modes de prestation des services lorsque nos pratiques habituelles ne suffisent tout simplement plus. C’est avec beaucoup d’humilité et d’honneur que je dirige une équipe incroyable qui travaille sans relâche pour continuer à servir les gens du Nouveau-Brunswick, et je suis déterminée à faire ce qu’il faut pour soutenir nos employés et veiller à ce qu’ils disposent des ressources nécessaires pour remplir leurs fonctions.

Il est parfois facile d’oublier que ces employés sont de vraies personnes qui ont leurs propres préoccupations et qui continuent de travailler sans relâche dans les coulisses. Ce sont des personnes qui, comme tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, s’ennuient de leurs amis et de leur famille alors que nous travaillons ensemble pour aplanir la courbe.

Alors que je réfléchis avec beaucoup de fierté à ce que nous avons accompli jusqu’à présent, je suis très reconnaissante du soutien et de la collaboration de nos fonctionnaires et des dirigeants du gouvernement à mesure que la situation évolue.

Bien qu’aucun d’entre nous ne puisse savoir ce que l’avenir nous réserve, nous pouvons être assurés que, quels que soient les défis que nous devons faire face en tant que province, les fonctionnaires dévoués qui forment la communauté du GNB ont ce qu’il faut pour continuer de mener cette bataille au nom de toute la population du Nouveau-Brunswick.