Phases d’alerte du Nouveau-Brunswick en réponse à la COVID-19

 


 

Phase d’alerte jaune en réponse à la COVID-19

Réouverture d’autres entreprises et activités après avoir démontré qu’il est possible de contrôler la transmission. La COVID-19 est contrôlée, mais il existe toujours un risque de transmission communautaire.

Bulle

  • La bulle de votre ménage est élargie pour comprendre 15 contacts (Les mêmes 15) provenant de l’extérieur de votre ménage. 
    • Ceci vise à permettre aux gens de fréquenter au moins quelques membres de leur famille et amis proches. 
    • Cela comprend un nombre maximal de 15 personnes qui ne vivent pas avec vous et sur lesquelles les membres du ménage se sont entendues. 
    • Ces groupes peuvent passer du temps ensemble et aller dans les restaurants ensemble.
    • Les membres du groupe Les mêmes 15 peuvent provenir d’autres zones qui ont le même niveau d’alerte, et les voyages entre les zones pour voir ces contacts sont permis. 
    • En limitant la taille des groupes, il sera plus facile de faire la recherche de contacts en cas d’éclosion et de ralentir la propagation.  

Rassemblements sociaux

  • Les rassemblements sociaux formels et informels sont autorisés avec des restrictions. Un rassemblement est jugé informel s’il n’est pas organisé par une entreprise ou un organisme conformément à un plan opérationnel officiel en réponse à la COVID-19 qui répond à toutes les exigences de l’arrêté obligatoire. 
    • À l’intérieur – Votre ménage et votre groupe Les mêmes 15
    • Officiels à l’intérieur – Les limites d’occupation sont basées sur la capacité de l’établissement à maintenir la distanciation physique des personnes qui ne sont pas membres du même foyer ou du groupe Les mêmes 15 et ne doivent pas dépasser 50 % de la capacité de l’établissement. Il faut tenir un registre des participants pour faciliter la recherche des contacts. L'utilisation continue du masque est requise.
    • Informels et officiels à l’extérieur – Les rassemblements à l’extérieur de 50 personnes ou moins avec distanciation physique sont autorisés. Dans le cas des événements officiels, un plan opérationnel est requis. 

Masques

  • Au Nouveau-Brunswick, il faut porter le masque dans les lieux publics (y compris les commerces de détail, les centres commerciaux, les centres de service, le transport en commun, etc.). Toutefois, les couvre-visage ne remplacent pas la distanciation physique.

  

Entreprises et commerces de détail

  • Toutes les entreprises et activités ont le droit d’être en activité selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19. 
  • La tenue d’un registre pour les salles avec sièges est une exigence. L’occupation de tout établissement doit être basée sur la capacité à maintenir une distance physique entre les personnes qui ne font pas partie du même ménage et du groupe Les mêmes 15.

Restaurants

  • Les locaux titulaires d’une licence comme un bar ou un restaurant doivent s’assurer que tous les clients sont assis en tout temps, sauf pour entrer dans les locaux et en sortir et pour aller aux toilettes et en revenir.

Centres de divertissement

  • Les lieux de divertissement comme les casinos, les centres d’amusement, les salles de bingo, les salles de jeux électroniques, les cinémas et les grandes salles, ainsi que les restaurants et les établissements semblables qui servent des aliments ou de l’alcool et qui ont des aires de divertissement distinctes peuvent poursuivre leurs activités selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19. 
  • La capacité repose sur un maximum de 50 % de l’établissement avec la distanciation physique entre les clients qui ne sont pas membres du même ménage ou du groupe Les mêmes 15.

   

Gymnases

  • Les gymnases, les centres de conditionnement physique et les studios de yoga peuvent poursuivre leurs activités selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.

Spas / Salons

  • Les salons de barbier, salons de coiffure et spas peuvent continuer à offrir leurs services selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.

Les lieux contrôlés

  • Les lieux contrôlés dans lesquels des places sont offertes pour manger, boire, passer du temps en bonne compagnie, célébrer, faire une cérémonie ou se divertir doivent tenir un registre des noms et des coordonnées de toutes les personnes qui y assistent. Cela s’applique aussi à toute personne qui tient, organise ou autorise des rassemblements de plus de 50 personnes. Conservez l’information en lieu sûr et non à la vue du public. De plus amples renseignements sont disponibles dans le document Collecte de renseignements en vertu de l'arrêté obligatoire lié à la COVID-19.
  • De cette façon, la Santé publique pourra procéder rapidement à une recherche ciblée des contacts si un cas de Covid-19 est associé à l’établissement.  

  

Garderies

  • Toutes les installations éducatives et tous les camps sont ouverts conformément aux directives appropriées en matière de santé publique et le mode virtuel sera utilisé pour les groupes à risque.

Écoles

  • Toutes les installations éducatives et tous les camps sont ouverts conformément aux directives appropriées en matière de santé publique et le mode virtuel sera utilisé pour les groupes à risque.

Postsecondaire

  • Les établissements d’enseignement postsecondaire peuvent être en activité.

  

Loisirs et sports

  • Les équipes sportives seront autorisées à jouer ensemble au sein de leur ligue d’une zone à l’autre, en respectant leur plan opérationnel. Les tournois et les manifestations de plus grande envergure à l’intérieur d’une zone peuvent être autorisés, sous réserve de l’approbation d’un plan opérationnel et d’une évaluation des risques.
  • Les activités récréatives en plein air sont permises, y compris les terrains de camping et les sentiers de VTT ou de motoneige. Les rassemblements ne peuvent pas dépasser 50 personnes avec le maintien de la distanciation physique.

Lieux de culte

  • Les lieux de culture peuvent rester en activité à condition de maintenir une distance de deux mètres entre les personnes à l’extérieur de leur ménage ou de leur groupe Les mêmes 15 à un maximum de 50 % du lieu et que tous portent un masque. 
  • Le port du masque est obligatoire et une distance de deux mètres doit être respectée pour que le chant soit autorisé; dans le cas contraire, il n’est pas permis.

   

Déplacements

  • Les déplacements entre les zones en phase jaune sont permis.
  • Seuls les déplacements essentiels sont recommandés vers une zone ayant un niveau d’alerte différent. Toutefois, les Néo-Brunswickois peuvent continuer à se déplacer dans la province pour le travail, les études, les courses essentielles et les rendez-vous médicaux. Si vous vous rendez dans une zone ayant un niveau d’alerte différent, suivez les règles de cette phase pendant deux semaines après le retour à votre zone.

Transport en commun

  • Les services de transport en commun peuvent fonctionner à plein régime pourvu que tout le monde porte un masque en tout temps. 
  • Il faut s’assurer de prévoir de l’espace pour les personnes qui doivent se maintenir à deux mètres des autres pour des raisons médicales (p. ex. les personnes qui sont immunodéprimées et celles qui ne peuvent pas porter un masque).

Transport

  • Le covoiturage est permis, mais il est important de prendre des précautions comme porter le masque et observer une bonne étiquette respiratoire. 
  • Les conducteurs doivent questionner les passagers éventuels sur les signes de maladie, et les conducteurs ou les passagers qui sont malades ou à qui Santé publique a demandé de s’isoler doivent rester chez eux.  
  • Maximisez la ventilation dans le véhicule et ne faites pas recirculer l’air.  
  • Nettoyez et désinfectez toutes les surfaces que les passagers peuvent avoir touchées.

   

Soins médicaux

  • Les procédures médicales non urgentes et les chirurgies électives sont autorisées.
  • Les fournisseurs de soins primaires et les professionnels de la santé réglementés peuvent être en activité, mais sont quand même encouragés à recourir aux rendez-vous virtuels si possible.
  • Les visites seront autorisées dans les hôpitaux, conformément aux politiques et aux directives des régies régionales de la santé.

La santé non réglementés

  • Les professionnels de la santé non réglementés peuvent continuer à offrir leurs services selon un plan opérationnel en réponse à la COVID-19.