COVID-19 – FAQ sur la gestion des cas et des contacts


1.    Je présente des symptômes qui pourraient être ceux de la COVID-19, mais je suis vacciné. Dois-je passer un test de dépistage de la COVID-19?

Oui, Santé publique recommande fortement aux personnes présentant au moins deux symptômes de la COVID-19 de se faire tester. Il est possible d’être infecté par la COVID-19 même si vous avez été vacciné. Cela permettra également à Santé publique de surveiller l’activité de la COVID-19 et de détecter tout nouveau variant potentiel. Selon la période de l’année, vous pouvez également être testé pour d’autres virus tels que la grippe avec le même écouvillon.

2.    J’ai des symptômes qui pourraient être ceux de la COVID-19. Dois-je m’isoler pendant que je demande un test et que j’attends les résultats?

Cela dépend si vous êtes vacciné ou si vous avez été exposé de manière significative à une personne atteinte de la COVID-19. Voici les personnes qui doivent s’isoler en attendant les tests ou les résultats :

  • Les personnes identifiées par Santé publique dans le cadre de l’enquête sur les contacts ou de la gestion des éclosions;
  • Les personnes qui reçoivent un résultat positif au point de service (test « rapide »), généralement dans le cadre d’un programme de dépistage sentinelle sur le lieu de travail, en pharmacie ou autre;
  • Les personnes qui ont été présentes dans un lieu d’exposition du public et qui présentent au moins deux symptômes;
  • Les personnes non vaccinées qui présentent deux symptômes ou plus.

3.    Je suis entièrement vacciné; dois-je m’isoler si je développe des symptômes et si je suis testé?

Si vous êtes entièrement vacciné et n’avez pas d’exposition connue, vous n’avez pas besoin de vous isoler en attendant vos résultats, à moins que Santé publique ne vous le demande.

4.    J’ai reçu un résultat positif à la COVID-19. Qu’arrive-t-il maintenant?

Veuillez vous isoler à l’écart des autres et attendre un appel de Santé publique. Il est toujours important que vous puissiez fournir à Santé publique des informations de base sur l’endroit où vous étiez et les personnes avec lesquelles vous avez été en contact. En cas de maladie non compliquée, il vous sera désormais demandé de vous isoler pendant 10 jours (14 jours auparavant).

5.    Quelles sont les autres mesures qui peuvent m’être imposées en tant que contact d’un cas de COVID-19?

En tant que contact d’un cas, on peut vous demander de faire un test de dépistage de la COVID-19 et de surveiller les symptômes et de vous isoler s’ils se développent, de restreindre vos mouvements, d’éviter les milieux vulnérables et les rassemblements sociaux. Suivez attentivement tous les conseils de santé publique qui vous sont donnés.

6.    Il y a une éclosion dans mon établissement (entreprise, école, lieu de travail, etc.). Que dois-je faire?

Santé publique et d’autres partenaires provinciaux, tels que les Opérations de gestion des urgences, Travail sécuritaire NB, etc. continueront à vous fournir des conseils et du soutien. Nous continuerons à travailler avec vous afin de garantir que les besoins de votre site sont satisfaits et que vous et les autres personnes présentes restez en bonne santé et en sécurité. Nous continuons de vous demander votre coopération si Santé publique communique avec vous.

7.  Y aura-t-il encore des notifications d’exposition du public (magasins, entreprises ou lieux de travail) où un cas peut avoir exposé le public à une date et une heure donnée?

Oui, si une situation se présente où un cas se trouve dans un endroit où il pourrait avoir exposé des personnes qu’il ne connaît pas, un avis d’exposition du public serait émis en collaboration avec l’établissement. Les conseils dans ces situations restent les mêmes :

  • Surveiller l’apparition de tout symptômes de la COVID-19 pendant 14 jours après l’exposition potentielle.
  • Si des symptômes de COVID-19 apparaissent, isolez-vous immédiatement et prenez rendez-vous pour subir un test de dépistage, soit en ligne ou en appelant le 811.
    • Il peut s’écouler jusqu’à quatorze (14) jours avant que le test soit positif après une exposition à la COVID-19;
    • si le résultat de votre test est négatif, continuez à vous surveiller pour détecter tout symptôme et faites-vous tester immédiatement si vous présentez des symptômes.
  • Ne vous rendez pas dans des milieux vulnérables, comme des foyers de soins, des établissements correctionnels et des refuges pendant les 14 jours suivants.
  • Continuez à suivre tous les conseils de Santé publique, y compris porter un masque, se laver les mains fréquemment et respecter la distanciation physique dans les lieux publics.

8.  Pourquoi a-t-on demandé à certaines personnes de s’isoler, mais pas à d’autres?

Les décisions relatives à l’isolement sont fondées sur de multiples facteurs. Certaines d’entre elles peuvent être liées à l’état de santé personnel d’un individu. D’autres facteurs peuvent impliquer la durée pendant laquelle une personne a été en contact avec le cas, le type de contact, le « statut vaccinal » et l’endroit où le contact a eu lieu.

9.  Pourquoi l’approche concernant les cas de COVID-19 et la recherche des contacts change-t-elle et pourrait-elle changer encore?

Au fur et à mesure que nous atteindrons des niveaux de vaccination plus élevés dans nos collectivités, l’impact de la COVID-19 changera. Toutes les personnes ne seront pas exposées au même risque, en fonction de leur statut vaccinal, des activités auxquelles elles choisissent de participer, ainsi que du nombre et du type de mesures de santé publique qu’elles continuent de suivre. Notre approche établit un équilibre entre le risque de transmission et de maladie grave et l’impact que l’isolement et la quarantaine peuvent avoir sur les personnes et leur famille. Lorsque nous passerons de l’été à l’automne puis à l’hiver, les risques pourront changer (comme de nouveaux variants). Santé publique suivra de près l’activité de la COVID-19 afin de nous assurer d’ajuster nos mesures si nécessaire.