Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Reconnaissant que les petites entreprises sont un élément essentiel de l'économie et des collectivités du Nouveau-Brunswick, le gouvernement provincial a pris une série de mesures visant à aider ces entreprises à réussir et est déterminé à continuer de déployer des efforts pour répondre à leurs préoccupations.

Ces mesures sont les suivantes :

  • Le 1er avril, le gouvernement a réduit l'impôt sur le revenu des petites entreprises à 3 %. Il s’agit de la troisième réduction du taux depuis le 1er janvier 2015.
  • En vue d’améliorer l’accès aux capitaux, le crédit d’impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises est passé de 30 % à 50 % pour les investissements effectués à compter du 1er avril 2015. L’admissibilité a aussi été élargie de façon à inclure les fonds de développement économique communautaire.
  • Le secrétariat du Conseil de l’emploi du Nouveau-Brunswick a mis en œuvre l’initiative des services souples aux entreprises afin de cerner les services aux entreprises qui fonctionnent bien et ceux qu’il faut améliorer. Il a reçu d’excellents commentaires de la part des petites entreprises de la province. Les ministères cherchent à présent à améliorer les services en vue de faire gagner du temps et de l’argent aux petites entreprises dans leurs interactions avec le gouvernement.
  • Le Nouveau-Brunswick s’est associé avec les autres provinces de l’Atlantique dans le Bureau commun de l’efficacité de la réglementation et des services et a réduit les coûts des petites entreprises en :
    • harmonisant les exigences relatives aux registres de paie;
    • harmonisant le calendrier des hausses du salaire minimum;
    • adoptant des documents d’invitation à soumissionner communs pour l’approvisionnement;
    • acceptant une reconnaissance mutuelle de certaines normes d’hygiène et de sécurité au travail;
    • concluant des ententes avec la Nouvelle-Écosse, le Québec et l’Ontario afin de reconnaître la formation et la certification des conducteurs de trains routiers;
    • harmonisant les programmes d’apprentissage pour quatre métiers et en poursuivant l’harmonisation du programme de six autres métiers cette année;
    • cherchant à prendre d’autres démarches d’harmonisation régionale.
  • Opportunités NB a embauché un expert en la matière pour se concentrer davantage sur la réussite des entreprises.
  • Opportunités NB a investi dans un réseau régional de 44 employés dans la province, qui travaillent dans cinq bureaux régionaux et sept bureaux satellites. Le maintien d’une forte présence régionale permet à la corporation de traiter plus rapidement les dossiers des clients.

Des consultations sur les enjeux ayant des répercussions sur les petites entreprises sont en cours. Le gouvernement s’engage à étudier les possibilités d’amélioration, notamment :

  • les services d’immatriculation et de renouvellement de l’immatriculation des véhicules à moteur;
  • les processus de constitution en société et de déclaration de revenus annuelle de l’entreprise;
  • la modernisation des politiques et des pratiques d’approvisionnement;
  • la réduction des formalités administratives;
  • l’accès aux programmes de main-d'œuvre.

Le Plan de croissance économique du Nouveau-Brunswick s’inscrit dans le plan du gouvernement provincial pour stimuler la croissance économique et créer des perspectives d’emploi. En s’appuyant sur ce plan, le gouvernement accueillera favorablement la nature de plus en plus mondiale de l’économie et cherchera à obtenir sa part des investissements mondiaux, des talents et des idées. Les entrepreneurs du Nouveau-Brunswick sont essentiels pour y arriver. Nos principaux champs d’intérêt sont les suivants :

  • pallier les lacunes en matière de compétences au moyen d’éducation et d’immigration;
  • améliorer l'accès aux capitaux pour les entreprises en expansion;
  • investir dans l’infrastructure économique essentielle comme les ports et les aéroports;
  • fournir des données ouvertes pour encourager la création de nouvelles entreprises et solutions.

 

Mise à jour: août 2017

PERSONNE-RESSOURCE : Bonnie Doyle Creber, communications, ministère des Finances, 506-444-5026, bonnie.doylecreber@gnb.ca