Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le Nouveau-Brunwick a commencé à observer des tendances économiques favorables ainsi que de récents succès qui positionneront la province en vue d'une plus grande croissance économique.

  • De 2011 à 2014, l’économie du Nouveau-Brunswick a reculé de 1,0 %. En 2015, toutefois, la croissance économique a atteint son point culminant en dix ans et n’a cessé de progresser depuis.
  • Statistique Canada fait état d’une croissance du PIB réel de 1,9 % en 2017.
  • L’économie du Nouveau-Brunswick a connu une croissance de 5,5 % depuis 2014.
  • L’amélioration connue en 2017 a été soutenue par une deuxième année consécutive de croissance démographique, la population ayant atteint un sommet sans précédent de 759 655 habitants en juillet.
  • L’emploi a augmenté pour la première fois en quatre ans en 2017, le nombre d’emplois à temps plein ayant connu une croissance de 5 400. 
  • Le taux de chômage était de 8,1 % en 2017.
  • La croissance des traitements et des salariés a continué de se renforcer, augmentant de 3,3 % pour l’année.
  • Les mises en chantier ont bondi de 26,4 %, passant à 2 324 unités d’habitation en 2017, la première augmentation depuis 2010. Moncton et Saint John ont enregistré les plus fortes hausses.
  • Les ventes au détail se sont accrues de 6,8 % en 2017, un rythme de croissance inégalé depuis 1999.
  • Les ventes du secteur de la fabrication ont augmenté considérablement, soit de 15,8 % en 2017, le taux de croissance le plus élevé depuis 2010.
  • Le Nouveau-Brunswick a connu ses deuxièmes meilleures ventes annuelles de maison en 2017, approchant les niveaux record de 2007.
  • La qualité de vie au Nouveau-Brunswick ne cesse de s’améliorer. Le Conference Board du Canada a placé le Nouveau-Brunswick en tête de son indice de la société et lui a attribué la note A+ dans le domaine de la satisfaction de vivre. Ce rapport confirme ce que la population du Nouveau-Brunswick savait déjà, c’est-à-dire que notre province est un excellent endroit où vivre, travailler et élever une famille.
  • En 2018, la croissance du PIB réel devrait dépasser 1 % pour la quatrième année consécutive, une période de croissance soutenue jamais vue en plus de dix ans.
  • L’emploi devrait afficher une croissance pour une deuxième année consécutive, grâce à une augmentation de la production alimentaire et aux investissements dans le secteur des pêches et dans l’infrastructure du secteur public.   

Ces tendances témoignent de l'augmentation soutenue de l'économie, mais le gouvernement reconnaît qu’il reste du travail à faire.

Le Plan de croissance du Nouveau-Brunswick s’inscrit dans le plan du gouvernement provincial pour stimuler la croissance économique et créer des perspectives d’emploi. Il présente les moyens que le gouvernement mettra en œuvre pour assurer le déploiement d'efforts coordonnés et complémentaires afin d'améliorer l'économie du Nouveau-Brunswick et de maximiser les avantages.

Le plan économique s’appuie sur cinq piliers de développement économique :

  • Population – Renforcer notre main-d’œuvre;
  • Innovation – Accroître la capacité en matière de production d’idées et d’innovation;
  • Capital – Accroître l’investissement du secteur privé;
  • Infrastructure – Favoriser l’investissement des secteurs public et privé dans l’infrastructure stratégique;
  • Souplesse – Favoriser l’agilité et la souplesse dans le secteur public et l’ensemble de l’économie.

Le Plan de croissance économique présente également un certain nombre de possibilités envisagées, comme le réseau électrique intelligent, l’augmentation du nombre de nouveaux fermiers, la cybersécurité, le développement de l’industrie du bleuet, le travail à la maison, les centres de services aux entreprises, la marijuana, la stratégie sur les boissons et les aliments locaux, le plan de relève de l’infrastructure touristique, le sirop d’érable et le tourisme connexe, le projet Énergie Est et celui de la mine de molybdène et de tungstène Sisson.

D’autres indicateurs économiques et sociaux sont présentés sur le site Web du ministère des Finances.

 

Mise à jour: mai 2018

RENSEIGNEMENTS POUR LES MÉDIAS : Sarah Bustard, communications, ministère des Finances, 506-444-5026, sarah.bustard@gnb.ca