J’éprouve vraiment une grande fierté à prendre la parole aujourd’hui à la Chambre pour dire que notre gouvernement prend des mesures afin d’instaurer la gratuité des droits de scolarité pour les étudiants du Nouveau-Brunswick issus de familles à faible revenu et de nombreuses familles de la classe moyenne.

L’éducation constitue l’une des priorités absolues de notre gouvernement, car nous croyons qu’elle est indispensable à notre avenir économique.

Nous savons également que l’éducation peut briser le cycle de la pauvreté et changer la vie des familles pendant des générations. La loi historique qui rendra cela possible viendra en aide aux personnes qui en ont le plus besoin, soit les personnes dont le revenu familial est de 60 000 $ ou moins.

Il s’agira d’un incitatif majeur pour les étudiants qui, sinon, n’auraient pas fréquenté une université ou un collège. La mesure augmentera aussi le nombre d’inscriptions dans nos universités et collèges à dotation publique et encouragera les étudiants du Nouveau-Brunswick à étudier ici, chez eux.

Il est prévu que 7 100 étudiants pourront bénéficier immédiatement du programme, ce qui représente environ 23 % des étudiants du Nouveau-Brunswick fréquentant les établissements postsecondaires publics de la province.

Même si l’instauration de la gratuité des droits de scolarité pour les familles à faible et à moyen revenu est une initiative clé de notre gouvernement, la mesure n’est certainement pas la dernière que nous mettrons de l’avant pour aider les étudiants. Ce n’est que la première étape d’un plan à plusieurs étapes qui veillera à ce que toutes les personnes du Nouveau-Brunswick puissent obtenir un grade universitaire ou un diplôme.