FREDERICTON (GNB) – La déclaration suivante a été émise, aujourd’hui, par le Comité d’administration de l’Assemblée législative :

Compte tenu des conclusions de l’enquête menée à la suite de la plainte de harcèlement déposée contre Chris Collins, président de l’Assemblée, lesquelles confirment que la plainte est en partie fondée et qu’il y a eu infraction à la Directive sur le harcèlement au travail de la province du Nouveau-Brunswick, le Comité d’administration de l’Assemblée législative s’est réuni, aujourd’hui, pour déterminer les mesures qu’il demanderait à M. Collins de prendre.

En se fondant sur un avis juridique, le comité a établi les sanctions qu’il convient d’imposer dans l’affaire en question, à savoir :

  • M. Collins doit fournir dans un délai de 30 jours une lettre d’excuses adressée à l’auteur de la plainte; et
  • M. Collins doit suivre avec succès dans un délai de 30 jours une formation portant sur le harcèlement et la sensibilisation.

Dans les circonstances, le comité est persuadé que ce sont les mesures appropriées à prendre, et il considère la question comme réglée.