EDMUNDSTON (GNB) – Des recommandations ont été formulées pour améliorer la sécurité des personnes utilisant de la machinerie lourde dans les cours à bois. Les recommandations découlent d’une enquête du coroner.

Une enquête obligatoire sur le décès de Ronald Warren a eu lieu les 1er et 2 mai, à Edmundston. M. Warren a perdu la vie le 23 septembre 2015 à la suite de blessures subies dans le cadre de son emploi dans la cour à bois de Twin Rivers, à Plaster Rock. Une enquête du coroner est une procédure judiciaire officielle qui permet la présentation publique de toute la preuve relative à un décès.

Le jury, composé de cinq personnes choisies dans la communauté, a formulé les recommandations suivantes :

  • que des caméras de sécurité soient installées et surveillées là où des employés travaillent seuls;
  • qu’un suivi soit promptement effectué si un employé ne répond pas à une tentative de ses collègues de communiquer avec lui;
  • qu’une étude soit effectuée sur l’utilisation de détecteurs de présence de l’opérateur sur le siège afin d’appliquer le frein de stationnement ou d’arrêter le moteur après une certaine période lorsque l’opérateur est absent de son siège;
  • que des cales de roues soient posées lors de toute procédure d’arrêt; et
  • que les plates-formes utilisées pour récupérer plus facilement les chargements soient faites de poutres plutôt que de rondins.

Le coroner présidant l’enquête, Jérome Ouellette, a ajouté la recommandation suivante :

  • que Travail sécuritaire NB fasse circuler à nouveau les alertes de danger concernant le stationnement sécuritaire.

Le Bureau du coroner en chef transmettra ces recommandations aux ministères et aux organismes appropriés afin qu’ils en prennent connaissance et qu’ils fournissent des réponses. Ces réponses seront comprises dans le rapport annuel 2018 du coroner en chef.

Cette enquête a été tenue en vertu de l’article 7b) de la Loi sur les coroners, qui stipule que le Bureau du coroner procède à une enquête lorsqu’un travailleur décède accidentellement au cours de son emploi dans une exploitation forestière, une scierie, une usine de transformation du bois, une usine de transformation des aliments ou une usine de traitement du poisson, sur un chantier de construction, dans une installation minière ou une mine, y compris un puits d’extraction ou une carrière.