FREDERICTON (GNB) – L’édifice de l’Assemblée législative sera illuminé en bleu, lundi soir, pour souligner la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, qui se déroule chaque année le 2 avril.

« Étant donné que le trouble du spectre de l’autisme est l’un des troubles du développement les plus communs, la sensibilisation du public est la meilleure façon d’assurer le dépistage et l’intervention précoces chez les enfants touchés », a déclaré le président de l’Assemblée législative, Chris Collins. « J’invite les gens du Nouveau-Brunswick à en apprendre davantage sur l’autisme et à appuyer les familles touchées. »

Ce trouble de la communication sociale devient évident dans l’enfance, habituellement avant l’âge de deux ans. Des différences dans le système nerveux et dans le cerveau font en sorte qu’une personne agit ou communique différemment des autres. Ces comportements peuvent survenir dans divers environnements, comme à l’école, à la maison ou au travail et ils persistent de l’enfance à l’âge adulte.

Le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance assure la gestion du Programme préscolaire en autisme, qui offre une intervention comportementale intensive précoce. Les comportements, l’apprentissage et le développement de chaque enfant sont évalués afin d’élaborer un plan d’apprentissage personnalisé.

En 2017, le gouvernement a présenté un modèle amélioré du programme, qui a donné lieu à une augmentation du financement par enfant, qui est passé de 27 500 dollars à près de 33 000 dollars; à l’uniformisation des services dans l’ensemble de la province; et à la mise en œuvre de nouvelles pratiques fondées sur des données probantes.

« Votre gouvernement sait à quel point il est important de fournir les bons services à tous les enfants d’âge préscolaire chez qui on a diagnostiqué un trouble du spectre de l’autisme », a affirmé le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny. « Notre programme d’intervention est unique au Canada parce qu’il prévoit jusqu’à 20 heures par semaine d’interventions comportementales intensives dès qu’un enfant reçoit un diagnostic. »

Le programme offre des services à plus de 700 enfants par année.

De plus, le gouvernement continue d’investir dans la formation des personnes qui travaillent auprès des enfants autistes. Grâce au Cadre de référence provincial de la formation en autisme, une équipe appuie la formation du personnel des organismes d’intervention auprès des enfants autistes d’âge préscolaire et des professionnels dans les écoles des sept districts scolaires.

Un programme de formation en ligne à l’intention du personnel scolaire, qui a été élaboré en guise d’initiation par des professionnels du Nouveau-Brunswick et qui est approuvé par des experts internationaux du domaine, est également offert dans les provinces de l’Atlantique.