FREDERICTON (GNB) – Les exploitants de garderies seront admissibles à des subventions totalisant 12,2 millions de dollars dans le cadre d’un plan visant à désigner des centaines de garderies comme centres de la petite enfance, qui offriront des services inclusifs et abordables de haute qualité.

« Votre gouvernement sait qu’investir dans l’éducation et l’apprentissage de la petite enfance est l’un des meilleurs investissements que nous puissions faire », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny. « Nous reconnaissons qu’apprendre est un processus permanent qui débute avant la naissance d’un enfant, et qu’il est important d’investir dans ces années essentielles afin de donner à chaque enfant l’occasion de développer son plein potentiel. »

Les garderies du Nouveau-Brunswick pourront demander une subvention ponctuelle à l’amélioration de la qualité pour améliorer la qualité des milieux d’apprentissage à l’intérieur et à l’extérieur, y compris l’équipement et les fournitures, à l’intention des enfants âgés de cinq ans et moins. Les subventions ponctuelles totaliseront 4,7 millions de dollars au cours des deux prochaines années.

Une subvention à l’amélioration de la qualité de 7,5 millions de dollars sera accordée annuellement pour aider les établissements à fournir des services de garderie de qualité et à répondre aux critères afin d’obtenir la désignation de Centre de la petite enfance du Nouveau-Brunswick. Le financement équivaut à une amélioration du financement de 2,50 $ par jour par place pour les enfants âgés de deux à cinq ans. Les exploitants des centres de la petite enfance devront tous élaborer un plan d’amélioration continue de la qualité.

Dans le cadre du processus de désignation, les exploitants des centres de la petite enfance travailleront avec le ministère afin d’établir des plans d’amélioration de la qualité annuels. Les plans, qui seront axés sur des mesures gérables pour hausser les normes dans chaque centre, visent à faire progresser le secteur le long d’un continuum de qualité.

Les gouvernements provincial et fédéral se sont engagés en août à transformer autant de centres que possible, le but étant de désigner plus de 300 garderies comme Centres de la petite enfance du Nouveau-Brunswick d’ici 2020. Une telle mesure vise à offrir des services d’éducation de la petite enfance et de garderie plus abordables, accessibles, inclusifs et de haute qualité.

Le gouvernement provincial établira aussi une politique relative aux faibles frais de garderie afin de garantir un service abordable pour toutes les familles qui auront accès aux centres désignés.

« Le gouvernement du Nouveau-Brunswick remplace les garderies comme service de garde par un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants qui est axé sur les enfants et intégré officiellement à l’éducation publique pour appuyer l’apprentissage continu », a affirmé la présidente du conseil d’administration de la Margaret and Wallace McCain Family Foundation, Margaret McCain. « La nouvelle orientation repose sur l’idée que de bons services de garderie offrent une éducation et qu’une bonne éducation se soucie des enfants. »

M. Kenny a aussi annoncé la création de sept centres d’excellence en éducation préscolaire, soit un dans chaque district scolaire, en collaboration avec le ministère, les établissements d’enseignement postsecondaire et les districts scolaires.

Afin de devenir un centre d’excellence en éducation préscolaire, une installation doit obtenir la désignation de Centre de la petite enfance du Nouveau-Brunswick.

M. Kenny a indiqué que le gouvernement reconnaît que la formation et la rétention d’éducateurs de la petite enfance est un enjeu, et il a dit que le gouvernement provincial annoncera un soutien supplémentaire aux salaires du personnel au cours des prochains mois.

L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre de l’accord fédéral-provincial triennal sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants, qui comporte un engagement de 71 millions de dollars en investissements afin d’améliorer les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants à l’intention des enfants d’âge préscolaire dans la province. Ces fonds serviront à soutenir des initiatives visant à améliorer l’apprentissage et la garde des jeunes enfants. Les mesures suivantes seront notamment prises :

  • transformer au moins 300 garderies en Centres de la petite enfance du Nouveau-Brunswick désignés, qui offriront des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants plus abordables, accessibles, inclusifs et de haute qualité;
  • établir une politique de faibles frais pour que les familles qui sont les plus dans le besoin puissent avoir accès à des services de garde abordables de qualité;
  • offrir plus de places destinées aux bébés et aux tout-petits pour combler les lacunes dans la communauté anglophone et la communauté francophone;
  • mettre en place une politique d’inclusion pour les enfants ayant divers besoins dans les Centres de la petite enfance du Nouveau-Brunswick désignés;
  • favoriser la vitalité des communautés acadienne et francophone par l’élaboration de lignes directrices liées à l’acquisition de la langue et à l’identité culturelle; et
  • accroître les possibilités de perfectionnement professionnel offertes à tous les éducateurs de la petite enfance.