FREDERICTON (GNB) – Une cérémonie à la chandelle pour souligner la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes a eu lieu, aujourd’hui, à Fredericton, en mémoire des 14 jeunes femmes tuées à l’École polytechnique de Montréal, il y a 28 ans.

« Nous nous rassemblons, aujourd’hui, pour nous souvenir des 14 femmes que notre pays a perdues en raison de la violence fondée sur le genre », a déclaré le premier ministre, Brian Gallant, qui est également ministre responsable de l’Égalité des femmes. « En tant que société, nous devons nous unir pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes dans nos communautés. »

La vigile d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre des 16 journées d'activisme de la campagne mondiale contre la violence fondée sur le genre des Nations unies. La campagne a commencé le 25 novembre par la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et se terminera le 10 décembre par la Journée des droits de la personne. La période de 16 jours vise à mettre en œuvre des mesures afin de mettre fin à la violence faite envers les femmes et les filles dans le monde entier.

Des chandelles ont été allumées à la mémoire des femmes qui ont perdu la vie alors qu’elles étudiaient à l’établissement d’enseignement en génie. Après un moment de silence, Mélanie Dupuis, une élève de la 12e année de l’École Sainte-Anne, a interprété la chanson des témoins silencieuses, Je défierai la pluie, écrite par Leslie Monaghan du projet Une témoin silencieuse du Nouveau-Brunswick pour rendre hommage aux femmes, les témoins silencieuses, qui ont perdu la vie, victimes d’un partenaire violent.

« Votre gouvernement encourage les gens du Nouveau-Brunswick à s’unir pour accroître la sensibilisation à la violence fondée sur le genre alors que nous nous souvenons de cette tragédie et pour reconnaître que la violence à l’égard des femmes continue d’exister dans nos communautés et qu’elle doit prendre fin », a affirmé M. Gallant.

Des députés, des fonctionnaires, des ingénieurs, des étudiantes et étudiants en ingénierie ainsi que des représentants d’organismes communautaires qui fournissent des services aux victimes de violence ont pris part à l’événement.

Pour reconnaître la vigile d’aujourd’hui lors des 16 jours d’activisme et pour sensibiliser les gens à cet enjeu, l’Assemblée législative sera éclairée en mauve, couleur associée à la violence à l’égard des femmes, ce soir.

De plus amples renseignements sur les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe sont disponibles en ligne.

Le Plan pour les familles du Nouveau-Brunswick : Faire progresser l’égalité des femmes, met l’accent sur des initiatives qui renforcent l’accès à l’éducation et à la formation, l’indépendance financière et le droit à une vie exempte de violence.