FREDERICTON (GNB) – La centrale nucléaire de Point Lepreau a été reconnectée au réseau électrique, aujourd'hui, et le réacteur fonctionnera à haute puissance d’ici samedi. La centrale a été temporairement mise en arrêt, le mardi 3 octobre, afin de réparer un problème d’équipement sur le système de turbine.

Le facteur de capacité nette pour septembre a été de 99,1 pour cent. Le facteur de capacité est la production mégawattheure d’une centrale par rapport à son potentiel maximal de production.

Le mois dernier, la centrale a produit 471 234 mégawatts nets d’électricité sans émission, ce qui représente environ 60 pour cent de la production nette totale des centrales d'Énergie NB.

Exercice d’entraide pour la lutte contre les incendies

Le mardi 10 octobre, l’équipe d’intervention d’urgence de la centrale participera à un exercice d’entraide pour la lutte contre les incendies avec les services d’incendie de Saint John et de Musquash. Dans le cadre de son plan de préparation aux situations d’urgence, la centrale entretient des partenariats d’entraide avec diverses agences d’intervention d’urgence, y compris les services d’incendie locaux.

L’exercice permettra de mettre à l’essai les procédures qui concernent l’arrivée et le déplacement de premiers intervenants externes sur le site et la collaboration au sein d’une structure de commandement unifiée afin d’assurer une gestion efficace des situations d’urgence.

La centrale nucléaire de Point Lepreau fournit 660 mégawatts (nets) à la charge de base du réseau électrique du Nouveau-Brunswick. Elle produit suffisamment d’électricité sans émission pour alimenter plus de 333 000 résidences par année et elle est un élément fondamental de l’approvisionnement en énergie domestique et des exportations d’Énergie NB. La centrale est une composante majeure des actifs de production d’énergie, et elle contribue à l’objectif provincial qui vise à faire en sorte que 75 pour cent de l’énergie consommée au Nouveau-Brunswick provienne de sources propres, renouvelables ou sans émission d’ici 2020.