FREDERICTON (GNB) – Le système scolaire anglophone s’est doté de 15 responsables de l’immersion en français et a actualisé son programme afin d’appuyer le rétablissement, en septembre, de l’immersion en français en première année.

« Le rétablissement de l’immersion en français en première année, cette année, est le fruit des efforts exceptionnels du gouvernement et de ses partenaires du système scolaire », a déclaré le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Brian Kenny. « Votre gouvernement a travaillé d’arrache-pied pour s’assurer que les ressources appropriées sont en place afin de garantir la réussite de ce programme. »

Les responsables de l’immersion en français sont des enseignants spécialisés qui travailleront avec les enseignants et les élèves dans les salles de classe afin d’améliorer l’apprentissage du français. Ces responsables ont été embauchés en fonction du nombre de classes d’immersion en français dans chaque district. Deux responsables ont été embauchés dans le district scolaire Anglophone North; trois dans le district scolaire Anglophone South; cinq dans le district scolaire Anglophone East et cinq dans le district scolaire Anglophone West.

Le programme de la première année vise à accorder une plus grande importance à la littératie. L’accent sur la communication orale, la lecture et l’écriture sera intégré à des matières comme la science, la santé et les sciences humaines. Des enseignants ont participé à une formation de perfectionnement professionnel, au cours de l’été, afin de se familiariser avec le programme.

De plus, un projet pilote de deux ans relatif à la langue française sera mis en œuvre au cours de l’année scolaire dans une école de chacun des quatre districts anglophones. Ces écoles sont : Miramichi Rural School, Campobello Island Consolidated School, Riverside Consolidated School et Doaktown Elementary School. Le projet pilote permettra aux élèves d’apprendre à parler, à lire et à écrire en français, dans les domaines de la littératie, de la numératie, de l’art, de la musique et de la culture pendant au moins 15 minutes par jour.

« Dans le cadre de son engagement visant à rétablir l’immersion précoce en français en première année, votre gouvernement s’est également engagé à trouver des solutions innovatrices pour offrir de meilleures possibilités en matière d’apprentissage du français dans les écoles rurales, a affirmé M. Kenny. Les écoles qui prennent part à ces projets pilotes auront la flexibilité de déterminer comment elles les mettront en œuvre, notamment les niveaux scolaires qui y participeront. »

Au total, 68 écoles offriront l’immersion précoce en français à compter de septembre. Les écoles Blackville School, Nelson Rural School, North and South Esk Elementary School, Keswick Ridge School, Minto Elementary Middle School, Montgomery Street Elementary School et Petitcodiac Regional School offriront le programme d’immersion en français pour la première fois.

« S’assurer que les ressources appropriées sont en place et disponibles est une étape importante dans la réussite d’un programme. Ce soutien sera particulièrement important cette année étant donné que le programme d’immersion française a été rafraîchi », a déclaré une responsable de l’immersion en français, Nikki Bélanger-Turcotte. « L’annonce d’aujourd’hui est un pas dans la bonne direction en ce qui a trait à offrir aux enseignants les ressources et les outils dont ils ont besoin pour aider les élèves à réussir. »

L’un des objectifs du plan d’éducation de 10 ans du secteur anglophone, Everyone at their best (chacun à son meilleur), est d’améliorer les niveaux de littératie en français pour aider tous les apprenants à avoir accès à une variété de possibilités et d’expériences de vie bilingues.