FREDERICTON (GNB) – Les gens du Nouveau-Brunswick sont invités à souligner la Semaine nationale de promotion de la vaccination, du 22 au 29 avril. La campagne provinciale de cette année vise à célébrer les améliorations au calendrier d'immunisation systématique des enfants et aux programmes d'immunisation en milieu scolaire du Nouveau-Brunswick.

« La vaccination est importante pour protéger la santé de la population », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef par intérim, la Dre Jennifer Russell. « Voilà pourquoi nous célébrons le succès des vaccins à l’occasion de cette Semaine nationale de promotion de la vaccination. J’encourage les personnes admissibles à tirer avantage des ajouts que nous avons faits au programme financé par les fonds publics. Nous avons ajouté le vaccin contre le rotavirus pour les nourrissons ainsi que le vaccin contre le VPH pour les garçons. »

L’immunisation systématique commence dès la naissance et se poursuit pendant toutes les étapes de la vie, et elle est offerte gratuitement aux gens du Nouveau-Brunswick. Pour assurer la protection complète de leurs enfants, les parents et les tuteurs devraient se renseigner auprès de leur fournisseur de soins de santé pour savoir si leurs enfants ont reçu tous les vaccins recommandés selon le Calendrier d'immunisation systématique du Nouveau-Brunswick.

Deux nouveaux vaccins financés par les fonds publics seront offerts aux Néo-Brunswickois admissibles cette année.

À compter de juin, les enfants qui ont atteint l’âge requis seront admissibles à recevoir le vaccin contre le rotavirus, un virus courant qui touche les jeunes enfants et qui cause la diarrhée et des vomissements graves, ce qui peut mener à des maladies sérieuses. Le vaccin sera ajouté au calendrier de vaccination systématique recommandé pour les nourrissons et il sera administré par voie orale à l’âge de deux mois et à quatre mois.

À compter de septembre, le vaccin contre le virus du papillome humain (VPH), qui était jusqu’à maintenant administré aux filles de la septième année, sera également offert aux garçons de la septième année. En même temps, un vaccin amélioré (Gardasil 9), qui offre une protection contre d’autres types de VPH, remplacera le vaccin actuel.

Le VPH est l'infection transmissible sexuellement la plus commune. Il est très contagieux et peut affecter la peau, le col de l’utérus, l’anus, la bouche et la gorge. Il touche les femmes et les hommes de tout âge qui sont sexuellement actifs, même s’ils n’ont pas beaucoup de partenaires sexuels. Les infections au VPH peuvent causer le cancer de l’anus, du vagin, de la vulve, du pénis, de la bouche et de la gorge.