NEGUAC (GNB) – Le premier ministre, Brian Gallant, s’est joint aux représentants d’Énergie NB et de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick à Neguac, aujourd’hui, pour annoncer que le gouvernement provincial mettra sur pied un Programme d’aide financière en cas de catastrophe.

« Nous devons assurer la sécurité des Néo-Brunswickois. Rétablir leur courant et nous assurer qu’ils se trouvent dans l’un des nombreux centres de réchauffement sont une priorité. Il est également important de nous assurer que les Néo-Brunswickois puissent bénéficier d’une sécurité alimentaire durant ces moments difficiles. C’est pourquoi notre gouvernement accorde 100 000 dollars à l’association des banques alimentaires du Nouveau-Brunswick pour lui permettre d’offrir aux familles des régions touchées la nourriture dont elles ont besoin, a déclaré M. Gallant. Nous savons que de nombreuses personnes ont éprouvé des difficultés financières en raison de ce désastre naturel. C’est pourquoi nous mettons en place un programme d’aide financière en cas de catastrophe. Les gens sont invités à communiquer avec nous pour savoir quel type de soutien financier ils peuvent recevoir. »

Les résidents peuvent signaler des dommages attribuables à la tempête de verglas en composant le 1-888-298-8555 pour mettre le processus de demande en branle. Les formulaires de demande seront aussi disponibles dans les centres de réchauffement, les refuges et en ligne.

Les résidents sont encouragés à communiquer avec leur compagnie d’assurance avant de faire une demande au titre du programme.

Le programme couvre les dommages et les pertes admissibles qui menacent la santé et la sécurité des personnes et des communautés, mais il ne couvre pas les dommages ou les pertes reliés aux items qu’il est possible d’assurer. Par exemple, des réparations aux panneaux électriques pourraient être couvertes par le programme. Les pertes de nourriture sont considérées comme étant une perte assurable et les résidents devraient donc se tourner vers leur compagnie d’assurance pour couvrir ces pertes.

Énergie NB

Les équipes d’Énergie NB ont continué à réaliser des progrès, lundi, dans le rétablissement du courant à Miramichi, à Moncton, dans le comté de Kent et dans la Péninsule acadienne. Bien que ces progrès se poursuivent, il reste beaucoup de travail à faire dans la Péninsule acadienne, où la tempête est arrivée plus tard et a frappé plus fort.

Des progrès notables ont été réalisés dans les régions de Kent et de Miramichi, mais il reste encore certains cas complexes qui nécessiteront plus de temps à régler.

Au pire de la tempête, plus de 130 000 personnes était sans courant. Énergie NB a rétabli le courant à 90 pour cent des clients touchés. À compter de 7 h 30 ce matin, il y avait environ 14 000 clients sans électricité, et la majorité de ceux-ci se trouvaient dans la zone la plus durement touchée de la Péninsule acadienne.

Il y a actuellement 380 équipes sur le terrain et la majorité des efforts se déroulent dans la Péninsule acadienne. Dès que les équipes finissent leur travail dans une région, ils se rendent à la prochaine panne et poursuivent les travaux de rétablissement du courant.

Énergie NB travaille afin d’atteindre son objectif de rétablir le courant à 75 pour cent des clients de la Péninsule acadienne d’ici mercredi soir. Ces progrès dépendront de la météo, des conditions de travail et des défis particuliers que les équipes pourraient rencontrer.

Les équipes d’Énergie NB rencontrent des défis au niveau des dommages aux mâts d’entrée électrique, qui permettent au courant d’entrer dans les résidences. Les résidents qui croient que leur mât d’entrée électrique est endommagé devraient communiquer avec un électricien qualifié dès que possible. Le courant ne peut être rétabli avant que le mât d’entrée soit réparé. Le gouvernement provincial s’assure qu’il n’y ait pas de retard dans la délivrance de permis pour réaliser ces travaux et des efforts sont en cours afin de publier une liste d’électriciens certifiés en ligne et dans les centres de réchauffement.

Les équipes continuent de nettoyer les routes et les entrées qui sont impraticables en raison de poteaux et de fils tombés ou encombrées par d’autres débris. Les équipes de nettoyage des routes d’Énergie NB ont assuré un passage sécuritaire pour les camions à incendie et les véhicules d’urgence sur 22 routes bloquées dans l’ensemble de la Péninsule acadienne. Les équipes améliorent également l’accès sécuritaire aux routes pour les résidents et la circulation habituelle dans les zones touchées par la tempête.

Les conditions de travail difficiles, en particulier la quantité extrême de glace épaisse qui couvre l’équipement et l’infrastructure, continuent d’être la dure réalité des monteurs de lignes.

La charge à froid demeure un problème grave qui provoque des pannes supplémentaires dans toute la province. Énergie NB demande aux gens qui n’ont pas de courant de baisser le chauffage électrique et de débrancher leurs appareils électroménagers et de seulement les rebrancher graduellement une fois que le courant aura été rétabli.

Les résidents devraient continuer à être prudents autour des lignes et des arbres et laisser le nettoyage aux équipes d’Énergie NB. Il est également important de conduire lentement à la fois pour la sécurité des automobilistes et celle des équipes d’Énergie NB qui travaillent à réparer les lignes près de la route.

Porte-à-porte

Énergie NB a clairement indiqué que le rétablissement du courant pourrait prendre un certain temps dans certaines régions de la province. Le gouvernement provincial continuera à se concentrer sur les besoins qui pourraient survenir au cours des prochains jours.

Des centaines de bénévoles continuent de se rendre de porte en porte pour s’assurer du bien-être des résidents. L’Organisation des mesures d’urgence coordonne les efforts d’environ 450 personnes, qui effectuent ces interventions. De plus, l’organisation a mis sur pied cinq équipes de réchauffement, composées de pompiers locaux, qui ont commencé à visiter les résidences dimanche soir. Ces équipes utiliseront de l’équipement pour fournir de la chaleur aux résidences touchées.

Forces armées

Les Forces armées continue d’offrir du soutien pour le nettoyage des débris et les visites de porte à porte. Une équipe de 30 militaires supplémentaires devraient se joindre aux quelque 200 militaires déjà sur le terrain aujourd’hui. Puisque les besoins les plus criants demeurent dans la Péninsule acadienne, les effectifs seront toujours à l’œuvre à Tracadie, Caraquet, Shippagan et Lamèque aujourd’hui.

Banques alimentaires

La Société de développement régional fournira 100 000 dollars pour aider les banques alimentaires locales qui ont subi des dommages et connu des pertes en raison de la tempête de refaire le plein de nourriture et autres articles. Les résidents vulnérables sont invités à se rendre à une banque alimentaire s’ils ont besoin de remplacer des denrées perdues.

Refuges et centres de réchauffement

Les refuges d’urgence et les centres de réchauffement demeureront ouverts tant que des besoins subsisteront dans les diverses communautés. Les résidents sont fortement encouragés à visiter ces centres pour avoir du répit contre le froid. Toute personne ayant des questions au sujet de ces centres peut appeler la Croix-Rouge au 1-800-222-9597 ou l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034.

Monoxyde de carbone

Il y a désormais 34 personnes qui sont traitées ou qui ont été traitées à l’hôpital pour des troubles de santé qui pourraient être attribuables au monoxyde de carbone. Le gouvernement provincial a confirmé que deux personnes sont décédées à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Les représentants de l’Organisation des mesures d’urgence rappellent aux gens du Nouveau-Brunswick de ne jamais faire fonctionner de génératrice ou de cuisiner avec une flamme nue à l’intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Il est également important que les génératrices soient installées à distance des maisons pour éviter que les gaz ne s’infiltrent dans les résidences. Ne jamais laisser de chandelles ou de lanternes sans surveillance. Prenez le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Si un avertisseur de monoxyde de carbone retentit ou si vous soupçonnez qu’il pourrait y avoir des émanations de monoxyde de carbone dans votre maison, sortez immédiatement dehors au grand air. Si vous avez des maux de tête ou des symptômes d’apparentant à ceux de la grippe, quittez la maison immédiatement.

Comment aider

La Croix-Rouge a lancé un appel à donner afin d’aider les gens les plus vulnérables et dans le besoin. Il est possible de faire un don en se rendant en ligne ou en téléphonant à la Croix-Rouge au 1-800-418-1111. Les résidents peuvent également appuyer le fonds pour les catastrophes en faisant un don dans le cadre de la campagne de dons sollicités à la caisse d’Alcool NB, qui a lieu dans les 44 magasins de la société.

Rappels importants pour le public

Ne jamais faire fonctionner de génératrice ou cuisiner avec une flamme nue à l'intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Ne jamais laisser de chandelles ou lanternes sans surveillance. Prenez le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Les résidents ne devraient pas s’approcher des lignes électriques tombées ou des arbres qui sont en contact avec les lignes électriques.

Les résidents sont invités à garder un œil sur leurs voisins, particulièrement les personnes âgées, pour savoir s’ils ont besoin d’aide.

En cas de doute, jetez les aliments : on rappelle aux résidents qui ont été sans électricité pendant un certain temps d’inspecter avec soin tous les aliments et de ne pas manger tout aliment qui ne semble pas salubre. De plus amples renseignements sont disponibles en ligne.

Toute personne ayant de la difficulté avec le fait d’avoir froid devrait se rendre dans l’un des centres de réchauffement ou refuges d’urgence. Si vous ne savez pas comment vous rendre à ces centres, téléphonez à l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034.

Les Néo-Brunswickois qui souffrent d’un problème médical et qui sont touchés par une panne de courant sont invités à communiquer avec Télé-Soins 811. En cas d’urgence, téléphonez au 911.

Si vous n’avez pas de courant, fermez le chauffage et débranchez vos électroménagers avant que le courant soit rétabli afin d’éviter une surcharge de courant qui pourrait provoquer d’autres pannes.

Toute personne se déplaçant devrait faire preuve d’une extrême prudence en conduisant, spécialement dans les régions rurales vu les possibilités de rencontrer des lignes électriques et des arbres tombés.

Liens utiles :