TRACADIE (GNB) – Le premier ministre, Brian Gallant, s’est joint aux représentants d’Énergie NB et de l’Organisation des mesures d’urgence (OMU) du Nouveau-Brunswick à Tracadie, aujourd’hui, pour informer les résidents sur l’intensification des efforts de rétablissement qui sont actuellement déployés.

« Encore une fois, je veux reconnaître les efforts des équipes remarquables qui continuent de réaliser des progrès afin de rétablir le courant dans l’ensemble de la province, a déclaré M. Gallant. Je suis aussi très reconnaissant envers tous les bénévoles qui vont de porte en porte pour s’assurer du bien-être des résidents. »

Plus de 200 bénévoles vont de porte en porte pour s’assurer du bien-être des résidents, et de nouvelles ressources seront ajoutées. Cela comprend la visite de tous les foyers de soins et de tous les foyers de soins spéciaux, ainsi que la visite des maisons dans l’ensemble de la province pour vérifier si les gens ont des besoins supplémentaires ou s’ils ont besoin de transport pour se rendre aux centres de réchauffement.

Le gouvernement provincial a également communiqué avec le gouvernement fédéral pour voir si l’armée pouvait prêter main forte avec les efforts de rétablissement.

« Une équipe des Forces armées est sur le terrain et mène une opération de reconnaissance aujourd’hui pour déterminer s’il y a des tâches appropriées qu’elle pourrait effectuer pour nous aider dans notre travail d’intervention sur le terrain, a dit M. Gallant. S’il y a effectivement des tâches que les Forces armées peuvent accomplir, nous n’hésiterons pas à faire appel à leur aide. »

Énergie NB

Les équipes continuent de faire des progrès au niveau du rebranchement des clients touchés par la tempête de verglas. Ils travaillent dans des conditions particulièrement difficiles à enlever les arbres et le débris des lignes et des routes, et ce, malgré les forts vents le long de la côte du détroit de Northumberland.

D’ici la fin de la journée samedi, Énergie NB estime que les équipes auront rétabli le courant à 80 pour cent des résidents de Miramichi, à 90 pour cent des clients du comté de Kent, à 80 pour cent des clients de la Péninsule acadienne et à 99 pour cent des clients du Sud-Est.

Hier, les équipes ont réalisé des progrès importants progrès pour ce qui est de rétablir le service de certaines infrastructures essentielles dans les régions les plus touchées de la province.

  • Toutes les sous-stations et les lignes électriques ont désormais été rétablies.
  • Ces pièces des infrastructures essentielles permettront de transporter le courant dans la région et aideront à rétablir certains services essentiels.
  • Dans le Sud-Est, Énergie NB a fait des progrès remarquables, mais de grandes quantités de nouvelles pannes continuaient de s’ajouter.
  • Le courant a été rétabli aux hôpitaux de Tracadie, de Lamèque et de Caraquet.

À date, le courant a été rétabli à plus de 150 000 clients depuis le début des pannes, mardi soir. Au plus fort de la situation, mercredi, il y avait jusqu’à 133 000 personnes sans électricité à un certain moment donné.

On compte 314 équipes sur le terrain qui travaillent depuis huit centres de commandement opérationnel locaux. Environ la moitié de ces équipes sont dans le Nord-Est, les autres équipes étant réparties dans l’Est et le Sud-Est. Le nombre d’équipes qui travaillent dans la Péninsule acadienne a été augmenté.

Les heures spécifiques pour le rétablissement du courant sont désormais disponibles sur le site Web d’Énergie NB. Ces cibles sont fondées sur les meilleurs renseignements disponibles qu’Énergie NB possède à ce moment-ci.

Monoxyde de carbone

Il y a désormais sept personnes qui sont traitées à l’hôpital pour des troubles de santé qui pourraient être attribuables au monoxyde de carbone. Le gouvernement provincial a confirmé que deux personnes sont décédées à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Les représentants de l’OMU rappellent aux gens du Nouveau-Brunswick de ne jamais faire fonctionner de génératrice ou de cuisiner avec une flamme nue à l’intérieur d’une maison ou d’un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Il est également important que les générateurs soient installés à distance des maisons pour éviter que les gaz ne s’infiltrent dans les résidences. Ne jamais laisser de chandelles ou lanternes sans surveillance. Prenez le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Si un avertisseur de monoxyde de carbone retentit ou si vous soupçonnez qu’il pourrait y avoir des émanations de monoxyde de carbone dans votre maison, sortez immédiatement dehors au grand air.

Mesures d’urgence

Le Centre provincial d’intervention d’urgence demeure activé, et des représentants de tous les ministères participent à la coordination des efforts de rétablissement.

Plus de 200 bénévoles vont de porte en porte pour s’assurer du bien-être des résidents, et de nouvelles ressources seront ajoutées. Cela comprend la visite de tous les foyers de soins et de tous les foyers de soins spéciaux, ainsi que la visite des maisons dans l’ensemble de la province pour vérifier si les gens ont des besoins supplémentaires ou s’ils ont besoin de transport pour se rendre aux centres de réchauffement.

De plus, un poste de commandement mobile a été établi à Caraquet.

Refuges et centres de réchauffement

Un refuge et un centre de réception régional ont été établis à l’École l’Escale-des-Jeunes, située au 2930, rue Morais, à Bas-Caraquet. Le centre sera doté de personnel de la Croix-Rouge et sera ouvert jusqu’à ce que les efforts de rétablissement soient finis. À ce centre, les résidents pourront s’inscrire auprès de la Croix-Rouge et leur faire part des problèmes auxquels ils font face à ce moment-ci. Les résidents sont fortement encouragés à visiter ce centre pour obtenir un peu de répit contre le froid. De plus petits refuges d’urgence et centres de réchauffement demeurent également ouverts.

Toute personne ayant des questions au sujet des centres de réchauffement et des centres d’urgence peuvent appeler l’OMU au 1-800-561-4034 ou la Croix-Rouge au 1-800-222-9597.

Rappels importants pour le public

Ne jamais faire fonctionner de génératrice ou cuisiner avec une flamme nue à l'intérieur d'une maison ou d'un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Ne jamais laisser de chandelles ou lanternes sans surveillance. Prenez le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Les résidents ne devraient pas s'approcher des lignes électriques tombées ou des arbres qui sont en contact avec les lignes électriques.

Les résidents sont invités à garder un œil sur leurs voisins, particulièrement les personnes âgées, pour savoir si elles ont besoin d’aide.

Toute personne ayant de la difficulté avec le fait d’avoir froid devrait se rendre dans l’un des centres de réchauffement ou refuges d’urgence. Si vous ne savez pas comment avoir accès à ces centres, vous devriez appeler l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034.

Les Néo-Brunswickois qui souffrent d’un problème médical et qui sont touchés par une panne de courant sont invités à communiquer avec Télé-Soins 811. En cas d’urgence, téléphonez au 911.

Si vous n’avez pas de courant, fermez le chauffage et débranchez vos électroménagers avant que le courant soit rétabli afin d’éviter une surcharge de courant qui pourrait provoquer d’autres pannes.

Toute personne se déplaçant devrait faire preuve d’une extrême prudence en conduisant, spécialement dans les régions rurales vu les possibilités de rencontrer des lignes électriques et des arbres tombés.

Sécurité alimentaire : si vous n'avez pas de courant, évitez d’ouvrir votre congélateur ou votre réfrigérateur sauf si cela est absolument nécessaire. S’il demeure fermé, un congélateur gardera les aliments congelés de 24 à 36 heures sans électricité. Ces produits peuvent être recongelés si des cristaux de glace sont encore présents. Tous les aliments périssables dans un réfrigérateur demeuré sans électricité pendant plus de 24 heures devraient être jetés.

Liens utiles :