CARAQUET (GNB) – Le premier ministre, Brian Gallant, ainsi que des représentants d’Énergie NB et de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick étaient à Caraquet, aujourd’hui, pour indiquer que les efforts de rétablissement à la suite de la tempête s’intensifieraient dans les régions de la Péninsule acadienne, de Miramichi et du comté de Kent.

« Alors que les remarquables équipes continuent de travailler sans relâche pour rétablir le courant, le gouvernement provincial dépêche davantage de ressources dans les régions les plus touchées et envisage de nouvelles mesures pour offrir du soutien aux résidents, a déclaré M. Gallant. Ces efforts comprennent, entre autres, l’ouverture de refuges d’urgence supplémentaires; l’apport des premiers intervenants et d’autres employés du gouvernement provincial d’autres régions qui iront de porte en porte pour offrir du soutien aux résidents qui sont sans électricité; et des consultations avec le gouvernement fédéral relativement à la capacité des Forces armées canadiennes d’apporter leur aide aux efforts de rétablissement. Nous utiliserons toutes les possibilités qui s’offrent à nous pour soutenir davantage nos concitoyens du Nouveau-Brunswick qui sont encore sans électricité. »

D’ici la fin de la journée, Énergie NB prévoit que les équipes auront rétabli le courant à 99 pour cent des clients dans les régions de Sussex et Moncton; à 65 pour cent des clients dans la Péninsule acadienne; et à 85 pour cent des clients à Miramichi.

M. Gallant a également réagi aux rapports concernant des incidents sérieux qui sont survenus à la suite d’intoxications au monoxyde de carbone.

« La chose la plus importante en ce moment est d’assurer la sécurité de nos résidents dans le cadre de nos efforts de rétablissement à la suite de cette tempête, a déclaré M. Gallant. C’est pourquoi nous sommes dévastés par la nouvelle de ces événements. Nos pensées vont à la famille et aux êtres chers de ces personnes. »

Les représentants de l’Organisation des mesures d’urgence rappellent aux gens du Nouveau-Brunswick de ne jamais faire fonctionner de génératrice ou cuisiner avec une flamme nue à l'intérieur d'une maison ou d'un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Elle rappelle également de ne jamais laisser de chandelles ou lanternes sans surveillance, et de prendre le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Certaines communautés du Nouveau-Brunswick ont déclaré l’état d’urgence à l’échelle locale. Le gouvernement provincial continue de travailler en collaboration avec ces communautés et continue de réévaluer la situation sur le terrain.

Refuges d’urgence

Des refuges d'urgence et des centres de réchauffement sont mis en place dans plusieurs collectivités touchées pour que les gens puissent sortir du froid. Les centres de réchauffement offrent la possibilité aux gens de se réchauffer et de charger leurs appareils électroniques, tandis que les refuges d’urgences sont équipés de lits et de couvertures afin de permettre aux gens de se reposer. Les résidents sont fortement encouragés à se rendre à ces endroits. Une liste des refuges d’urgence et des centres de réchauffement est disponible en ligne. D’autres refuges ou centres seront ouverts si cela s’avère nécessaire.

Essence

Le gouvernement travaille afin d’assurer l’approvisionnement en essence dans la région. Il n’y a présentement aucun problème lié à la distribution de l’essence ou à des pénuries d’essence au Nouveau-Brunswick. Certaines stations-services pourraient ne pas avoir de courant, ce qui signifie qu’il ne serait pas possible de pomper le carburant. Des stations-services à différents endroits dans le Nord-Est ont du courant et de l’essence. Bien que de grandes quantités d’essence soient vendues, les fournisseurs continuent de s’assurer que les stations-services reçoivent régulièrement de l’essence dès que cela s’avère nécessaire.

Énergie NB

Énergie NB rappelle aux automobilistes et au public de garder une distance sécuritaire des équipes qui travaillent sur le terrain. Il est important de conduire lentement afin d’assurer la sécurité du public et des équipes qui travaillent à rétablir les lignes électriques près des routes. Énergie NB rappelle aussi au public de garder une distance de 10 mètres des lignes ou des arbres tombés.

Les équipes continuent de progresser dans leurs efforts. Elles procèdent à des évaluations actives et déploient des efforts afin de rétablir le courant dans huit régions de la province. On compte 300 équipes sur le terrain qui travaillent depuis huit centres de commandement opérationnel locaux en vue d’aider à rétablir le courant. Cela comprend des équipes d’Énergie NB, de la Nova Scotia Power et d’Hydro-Québec, ainsi que des entrepreneurs locaux et d’autres venant de l’extérieur. Des ressources supplémentaires ont été dépêchées pour appuyer ces centres de commandement.

Les accumulations de verglas sur les arbres, les poteaux et les lignes électriques atteignent jusqu’à deux pouces d’épaisseur à certains endroits, ce qui représente des défis pour les équipes de lignes. On continue de rapporter de nouvelles pannes.

Dans les régions du Nord-Est, Énergie NB évalue les dommages et les équipes progressent dans leurs efforts pour rétablir le courant en fonction des priorités. Des progrès importants sont réalisés dans les régions du Sud et du Sud-Est, et au fur et à mesure que les équipes terminent les travaux dans ces secteurs de la province, elles se déplaceront vers le Nord-Est pour aider les équipes dans cette région. Les cibles relatives au rétablissement continueront d’être mises à jour en ligne.

Mesures d’urgence

Le Centre provincial d’intervention d’urgence demeure activé, et des représentants de tous les ministères participent à la coordination des efforts de rétablissement.

L’organisation centre ses efforts sur la mise en place de refuges d’urgence pour répondre aux besoins des gens qui sont sans électricité. Elle continue de travailler de près avec ses partenaires au niveau des infrastructures essentielles afin d’anticiper et de régler les problèmes d’approvisionnement pour des services tels que les services de téléphonie cellulaire et de téléphonie fixe, l’essence, la nourriture, l’énergie et les transports.

Environ 50 équipes de recherche et sauvetage, des pompiers locaux, des agents de la paix et des représentants de la sécurité publique vont de porte en porte pour s’assurer du bien-être des résidents, et de nouvelles ressources seront ajoutées au cours de la fin de semaine. Cela comprend la visite de tous les foyers de soins et de tous les foyers de soins spéciaux, ainsi que la visite des maisons pour vérifier si les gens ont des besoins supplémentaires ou s’ils ont besoin de transport pour se rendre aux centres de réchauffement.

De plus, le poste de commandement mobile sera déplacé à Caraquet.

Hôpitaux et Ambulance Nouveau-Brunswick

Plusieurs centres de santé communautaires demeurent fermés dans les régions touchées en raison des pannes de courant. Les résidents sont priés d’appeler à l’avance avant de se déplacer pour leurs rendez-vous.

Ambulance Nouveau-Brunswick fonctionne à plein régime afin de répondre aux appels d’urgence.

Le courant sera rétabli à l’Hôpital de Tracadie-Sheila cet après-midi. Tous les hôpitaux du Réseau de santé Horizon et du Réseau de santé Vitalité ont du courant ou sont alimentés par une source d’alimentation de secours. Des plans d’urgence sont en place pour fournir de l’essence aux hôpitaux qui dépendent d’une source d’alimentation de secours.

Rappels importants pour le public

Les résidents ne devraient pas s'approcher des lignes électriques tombées ou des arbres qui sont en contact avec les lignes électriques.

Les résidents sont invités à garder un œil sur leurs voisins, particulièrement les personnes âgées, pour savoir si elles ont besoin d’aide.

Toute personne ayant de la difficulté avec le fait d’avoir froid devrait se rendre dans l’un des centres de réchauffement ou refuges d’urgence. Si vous ne savez pas comment avoir accès à ces centres, vous devriez appeler l’Organisation des mesures d’urgence au 1-800-561-4034.

Les Néo-Brunswickois qui souffrent d’un problème médical et qui sont touchés par une panne de courant sont invités à communiquer avec Télé-Soins 811. En cas d’urgence, téléphonez au 911.

Si vous n’avez pas de courant, fermez le chauffage et débranchez vos électroménagers avant que le courant soit rétabli afin d’éviter une surcharge de courant qui pourrait provoquer d’autres pannes.

Ne jamais faire fonctionner de génératrice ou cuisiner avec une flamme nue à l'intérieur d'une maison ou d'un garage, car ces activités créent du monoxyde de carbone qui peut représenter un grave danger. Ne jamais laisser de chandelles ou lanternes sans surveillance. Prenez le temps de vérifier les piles dans les détecteurs de monoxyde de carbone et les détecteurs de fumée.

Toute personne se déplaçant devrait faire preuve d’une extrême prudence en conduisant, spécialement dans les régions rurales vu les possibilités de rencontrer des lignes électriques et des arbres tombés.

Sécurité alimentaire : si vous n'avez pas de courant, évitez d’ouvrir votre congélateur ou votre réfrigérateur sauf si cela est absolument nécessaire. S’il demeure fermé, un congélateur gardera les aliments congelés de 24 à 36 heures sans électricité. Ces produits peuvent être recongelés si des cristaux de glace sont encore présents. Tous les aliments périssables dans un réfrigérateur demeuré sans électricité pendant plus de 24 heures devraient être jetés.

Liens utiles :