MONCTON (GNB) – Contact Atlantic, la plus importante conférence et exposition de l’industrie des centres d’appels à l’est de Montréal, aura lieu les 9 et 10 novembre à Moncton. Opportunités NB est un commanditaire majeur de l’événement, qui est organisée par Contact NB, l’association provinciale de l’industrie. Plus de 200 professionnels de l’industrie sont attendus à l’exposition.

Le gouvernement provincial fait des plans afin d’aider le secteur à créer des possibilités d’emplois hautement spécialisés et mieux rémunérés.

« Pour remettre le Nouveau-Brunswick en marche, nous devons conserver nos atouts distincts et les maximiser », a déclaré la ministre du Développement économique, Francine Landry, qui est également ministre responsable d’Opportunités NB. « En raison des forces actuelles de notre province dans le secteur des centres d’appels, y compris notre main-d’œuvre bilingue, une excellente infrastructure de télécommunications et le regroupement actuel d’entreprises, il a été déterminé, dans le Plan de croissance économique du Nouveau-Brunswick, que ce secteur constitue une possibilité de croissance continue dans les domaines des services de soutien aux entreprises et des services financiers. »

« Notre vision est que ce secteur continuera d’évoluer et que nous avons un rôle à jouer pour nous assurer qu’il demeure une importante industrie en croissance pour la province », a-t-elle dit.

Mme Landry a indiqué que plus de Néo-Brunswickois travaillent dans l’industrie des centres d’appels que dans les secteurs de la foresterie, de la pêche et des mines réunis. Un travailleur sur 20 (18 000) travaille dans ce secteur, dans près de 90 centres de la province. Les centres d’appels de Moncton, Saint John et Fredericton représentent 85 pour cent de ces emplois, mais il y a également des centres à Miramichi, Bathurst, Campbellton et Edmundston ainsi que dans de nombreuses collectivités rurales.

Le secteur génère plus de un milliard de dollars en recettes d’exportation par année pour le Nouveau-Brunswick. Cependant, la nature de l’industrie est en changement, car les interactions avec la clientèle et les services aux entreprises sont offerts davantage en ligne.

« Le secteur doit relever des défis, que ce soit en matière de disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée ou en matière de changements structurels dans le processus d’interaction avec la clientèle », a affirmé le chef de la direction d’Opportunités NB, Stephen Lund. « Relever ces défis permettra de créer de nouvelles possibilités et d’ainsi offrir des emplois hautement qualifiés et bien rémunérés aux Néo-Brunswickois, particulièrement nos jeunes. »

Le secteur des centres d’appels a vu le jour dans la province il y a plus de 25 ans lorsqu’une main-d’œuvre disponible, qualifiée et bilingue a été utilisée par le gouvernement provincial pour attirer des entreprises internationales comme IBM, Xerox, ExxonMobil, Purolator, Federal Express et la Banque Royale.

Opportunités NB est une société de la Couronne qui cherche à attirer et à appuyer des possibilités visant à stimuler l’économie et à créer des emplois. Elle offre des services de soutien aux entreprises dans l’ensemble de la province.