FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a présenté, aujourd’hui, des modifications à la Loi sur les endroits sans fumée conformément à son engagement d’interdire l’usage du tabac dans les endroits publics fréquentés par les enfants.

« Aider les familles est l’une des priorités de notre gouvernement », a déclaré le ministre de la Santé, Victor Boudreau. « En restreignant l’usage du tabac dans certains lieux publics, nous limitons l’exposition du public à la fumée secondaire et nous aidons les gens du Nouveau-Brunswick à vivre plus longtemps et en meilleure santé. »

M. Boudreau a présenté des modifications qui permettront au gouvernement de mettre en œuvre diverses mesures à compter du 1er juillet. À compter de cette date, il sera interdit de fumer :

  • sur les terrasses et autres installations extérieures semblables où l’on sert de la nourriture et de l’alcool et à moins de trois mètres du pourtour d’une terrasse;
  • à moins de neuf mètres des portes, des entrées d’air et des fenêtres d’endroits publics fermés et de lieux de travail intérieurs;
  • sur l’équipement de terrain de jeux pour enfants et des aires de loisir situées dans des lieux publics extérieurs ou à moins de 20 mètres de ceux-ci;
  • sur les sentiers de marche et de course à pied situés dans des lieux publics extérieurs ou à moins de neuf mètres de ceux-ci; et
  • à l’intérieur des limites des parcs provinciaux, à l’exception des limites des emplacements de camping loués, des terrains de golf et des endroits désignés à l’intérieur du parc.

« Élargir l’interdiction de fumer pour inclure les terrasses extérieures et les endroits publics fréquentés par les enfants s’inscrit dans le cadre d’une démarche logique qui améliorera la qualité de vie de tous les Néo-Brunswickois, a affirmé M. Boudreau. Cela contribuera également à dénormaliser encore davantage l’usage du tabac et à réduire le temps d’exposition des enfants à l’usage du tabac en tant qu’activité socialement acceptable. »

Les modifications proposées interdiront aussi l’usage de cigarettes électroniques et de pipes à eau dans tous les endroits où l’usage du tabac traditionnel est actuellement interdit, et elles accorderont aux inspecteurs des pouvoirs accrus pour assurer l’application de la loi et de ses règlements.

« Modifier la Loi sur les endroits sans fumée pour inclure de nombreux espaces extérieurs est un grand pas pour le Nouveau-Brunswick », a dit la médecin-hygiéniste en chef par intérim, la Dre Cristin Muecke. « Cela démontre du leadership et du courage en vue de nous faire progresser en matière de réduction du tabagisme et d’exposition au tabagisme, et, ultimement, de contribuer à la réduction de nombreuses maladies chroniques et de décès évitables. »

Les modifications proposées seront incorporées dans la stratégie globale pour un Nouveau-Brunswick sans fumée que le gouvernement s’est engagé à élaborer.