FREDERICTON (GNB) – Le gouvernement provincial a enregistré un cinquième déficit consécutif lors de l'exercice financier 2012-2013, selon le plus récent rapport annuel de la vérificatrice générale, qui a été déposé, aujourd'hui, à l'Assemblée législative.

Les états financiers audités visant l'exercice financier qui s'est terminé le 31 mars 2013 indiquent que le gouvernement provincial affiche un déficit de plus de 500 millions de dollars et une dette nette majorée de près de un milliard de dollars. La dette nette s'élève désormais à plus de 11 milliards de dollars.

La vérificatrice générale, Kim MacPherson, a cependant fait remarquer que le gouvernement provincial a restreint ses dépenses favorablement, ces dernières n'ayant augmenté que de 1,6 pour cent de 2011 à 2013. En comparaison, les dépenses ont augmenté de 7,1 pour cent ou plus en Nouvelle-Écosse, au Manitoba et en Saskatchewan.

« Bien que les mesures récentes du gouvernement visant à contrôler ses dépenses soient notables, elles ne sont pas suffisantes, a déclaré Mme MacPherson. Le gouvernement provincial continue d'avoir un déficit structurel. Un déficit structurel est une situation durable où les charges excèdent les recettes. Le fait que le déséquilibre budgétaire se maintienne alors que nos infrastructures, comme les édifices, les routes et les ponts, ne sont pas entretenues ou réparées de façon optimale est également préoccupant. »

Mme MacPherson a souligné que de façon générale, il faut réduire les services et programmes, augmenter les recettes ou prendre des mesures mixtes pour corriger un déficit structurel. La solution adoptée est fonction des politiques et des décisions gouvernementales.

« Le gouvernement doit continuer d'agir avec diligence pour améliorer la santé financière de la province », a affirmé Mme MacPherson.

Mme MacPherson s'est dite préoccupée par le moment de la publication des états financiers audités de l'exercice terminé le 31 mars 2013. Ces derniers ont été publiés en octobre 2013.

« L'information financière doit être publiée en temps opportun pour qu'elle soit le plus utile », a dit Mme MacPherson.

Puisqu'il est prévu qu'il faudra produire les états financiers audités 60 jours avant l'élection générale de septembre 2014, elle a fait savoir que son bureau était prêt à continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement provincial pour respecter les échéances proposées, ajoutant qu'il faudra compter sur la collaboration de tous les intervenants pour atteindre cet objectif.

Le rapport déposé, aujourd'hui, contient deux volumes. Le volume I porte sur des points découlant de l'audit annuel des états financiers du gouvernement provincial et des organismes de la Couronne. Le volume II présente les résultats des projets d'optimisation des ressources achevés en 2013. Les deux volumes sont disponibles sur le site Web du Bureau du vérificateur général.

LIEN :

●    Bureau du vérificateur général