SAINT JOHN (GNB) – Les investisseurs sont priés de faire preuve de prudence quant aux investissements dans les ressources énergétiques traditionnelles et de remplacement. La Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a émis la mise en garde en collaboration avec la North American Securities Administrators Association.

« Bon nombre de ces investissements sont très risqués et ne sont pas liquides, et par conséquent, ils ne conviennent pas à tous les investisseurs », a déclaré le directeur général de la commission, Rick Hancox. « Les organismes de réglementation des valeurs mobilières traitent régulièrement de cas où des fraudeurs embobinent des investisseurs sans méfiance dans des stratagèmes liés à l’actualité ou aux technologies novatrices. »

La mise en garde explique les façons les plus courantes d'offrir les produits d'investissement dans le secteur énergétique et pourquoi les investisseurs doivent être prudents, en plus de suggérer les mesures qu'ils peuvent prendre pour se protéger lorsqu'ils étudient la possibilité d'investir dans l'énergie traditionnelle ou de remplacement.

« Étant donné l'accroissement de la demande d'énergie à l'échelle mondiale, les investissements dans les ressources énergétiques traditionnelles et de remplacement font plus souvent l'objet de publicité et deviennent plus attrayants pour les investisseurs et pour les fraudeurs », a affirmé M. Hancox.

Les promoteurs sans scrupules ciblent parfois les investisseurs qui s'intéressent aux produits socialement responsables en prétendant qu'ils offrent des possibilités d'investissement dans l'énergie verte. Le terme « énergie verte » sous-entend que les produits sont écologiques. Dans certains cas, il est possible que les promoteurs exploitent une entreprise frauduleuse qui n'a aucun produit, qu'on appelle une coquille vide.

Dans le cadre du plus récent sondage sur l'application de la loi mené par la North American Securities Administrators Association, les placements dans le pétrole et le gaz se sont classés au quatrième rang des produits qui sont le plus souvent à l'origine de dossiers d'application de la loi en matière de valeurs mobilières. Environ 40 pour cent des administrations qui ont répondu au sondage ont signalé qu'elles s'occupaient de cas d'application de la loi liés aux investissements dans le secteur énergétique.

La commission est membre de la North American Securities Administrators Association, le plus ancien organisme international qui se consacre à la protection des investisseurs. Les membres de l’association comprennent les organismes de réglementation des valeurs mobilières des provinces, territoires et États du Canada, des États-Unis et du Mexique.

Le signalement d'activités d'investissements suspectes par les investisseurs du Nouveau-Brunswick aide à mettre un terme à la fraude et aux préjudices qu’elle peut entraîner pour les investisseurs. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les risques associés aux investissements dans le secteur énergétique, pour déposer une plainte ou pour soulever toute autre préoccupation concernant les investissements, les membres du grand public peuvent communiquer avec la coordonnatrice des services aux investisseurs de la commission au 506-658-3060 ou au 1-866-933-2222 (sans frais).

La Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick est une société de la Couronne provinciale indépendante chargée de la réglementation du commerce des valeurs mobilières dans la province. Elle est financée à partir des droits réglementaires que paient les intervenants de l'industrie.