SAINT JOHN (GNB) – La Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick collabore avec le secteur des soins de santé en vue d'enseigner aux professionnels à reconnaître et à signaler les cas d'exploitation financière des aînés.

La commission entreprend cette collaboration à l'occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux abus envers les aînés, qui aura lieu le samedi 15 juin.

« Lorsque les gens vieillissent, ils dépendent davantage d'autres personnes et sont plus susceptibles à l'influence indue, devenant ainsi plus vulnérables à l'exploitation financière », a déclaré le directeur général de la commission, Rick Hancox. « Nous déployons des efforts supplémentaires pour transmettre ce message aux professionnels qui travaillent avec les aînés ou qui en prennent soin, puisqu'ils sont souvent les premiers à détecter les signes d'exploitation financière. »

L'exploitation financière désigne toute utilisation à mauvais escient d'argent ou de biens de personnes âgées. La présence des signes annonciateurs suivants devrait susciter des préoccupations et mener à des mesures :

●    peur inhabituelle d'une personne ou de gens en particulier ou changement subit d'attitude à leur égard;
●    changement d'apparence ou hygiène négligée;
●    accompagnement par une personne soignante qui est excessivement protectrice;
●    changement dans la capacité d'accomplir ses activités quotidiennes, y compris prendre soin de soi-même, s'occuper de ses finances au jour le jour et gérer ses médicaments; et
●    incompatibilité entre le mode de vie et les moyens financiers.

« Nous voyons de nombreux adultes vulnérables et des membres de leur famille, et ils se tournent parfois vers nous pour obtenir des conseils s'il y a soupçon d'exploitation », a affirmé la Dre Elizabeth Rhynold, gériatre, service de gériatrie pour la région de Saint John, Réseau de santé Horizon. « La commission nous a aidés à comprendre les divers types d'exploitation financière et nous a renseignés sur les organismes communautaires qui peuvent prêter secours. »

Les ressources de la commission concernant la fraude et l'exploitation financière aux dépens des aînés comprennent des dépliants, des affiches et des exposés. Elles contiennent des renseignements sur les mesures que peuvent prendre les professionnels ainsi que le grand public pour venir en aide à quelqu'un lorsqu'ils soupçonnent un cas d'exploitation financière, y compris :

●    fournir des renseignements au sujet de l'exploitation financière et des services de soutien disponibles;
●    former une alliance avec la famille;
●    proposer des idées sur les façons de donner du pouvoir aux victimes d'exploitation;
●    fournir des renseignements sur le counseling en matière de toxicomanie, la réadaptation et d'autres services de soutien; et
●    communiquer le nom des autorités auxquelles il faut signaler leurs soupçons.

« Nous offrons des ressources précises qui peuvent aider les professionnels à reconnaître les signaux d'alarme qui se présentent dans les antécédents du patient et en situation d'observation clinique, a dit M. Hancox. Les membres du personnel ou les membres de la famille peuvent se servir de notre matériel pour repérer des problèmes, rassembler des renseignements concernant la situation financière d'une personne âgée ou entamer un dialogue au sujet de préoccupations financières. »

Les personnes qui travaillent avec des aînés ou qui en prennent soin peuvent communiquer avec la commission au numéro sans frais 1-866-933-2222 pour planifier la présentation d'exposés de groupe.

Le signalement d'activités d'investissements suspectes par les investisseurs du Nouveau-Brunswick aide à mettre un terme à la fraude et aux préjudices que celle-ci peut entraîner pour les investisseurs. Pour obtenir de plus amples renseignements, déposer une plainte ou soulever d'autres préoccupations concernant les investissements, il suffit de communiquer avec la coordonnatrice des services aux investisseurs de la commission au 506-658-3060 ou au numéro sans frais 1-866-933-2222.

La Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick est une société de la Couronne provinciale indépendante chargée de la réglementation du commerce des valeurs mobilières dans la province. Elle est financée à partir des droits réglementaires que paient les intervenants de l'industrie.