CARAQUET (GNB) – La municipalité de Caraquet a souligné l'achèvement des rénovations de son complexe industriel grâce à l'appui des gouvernements fédéral et provincial qui y ont consacré des investissements totalisant 800 000 $.

« Le gouvernement provincial reconnait l'importance d'investir dans les parcs industriels comme un moyen d'aider les entreprises à bâtir des relations et à travailler ensemble », a déclaré le ministre du Développement économique, Paul Robichaud. « Des investissements stratégiques comme celui-ci sont une partie essentielle du plan de notre gouvernement pour rebâtir le Nouveau-Brunswick. »

Le projet a permis à la municipalité de Caraquet de compléter la quatrième et dernière phase des rénovations du Complexe industriel du Grand Caraquet. Les travaux effectués comprennent l'installation d'un système de gicleurs plus performant, de salles de toilettes, de portes de garage, de panneaux électriques, de systèmes d'éclairage, de chauffage et de ventilation et d'un échangeur de chaleur, ainsi que la suite des réparations du toit et des améliorations générales au site. L'édifice est maintenant prêt pour la location et est en mesure d'accueillir davantage de locataires du secteur manufacturier et industriel.

« La grande priorité de notre gouvernement est la création d'emplois, la croissance et la prospérité à long terme pour les Canadiens et les Canadiennes », a souligné le ministre associé de la Défense nationale et ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) (la Francophonie), Bernard Valcourt. « En travaillant de concert avec les collectivités et les entreprises partout au Nouveau-Brunswick, nous appuyons des initiatives qui stimulent la croissance économique. Notre investissement dans le Complexe industriel de la municipalité de Caraquet est une étape positive envers le  développement économique du nord du Nouveau-Brunswick. »

Le gouvernement du Canada a contribué 400 000 dollars à la dernière phase du projet par l'entremise du Fonds des collectivités innovatrices de l'APECA. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a pour sa part contribué 400 000 dollars par l'entremise du Fonds de développement économique de la Péninsule acadienne de la Société de développement régional. De son côté, la municipalité de Caraquet a investi 446 468 dollars dans le projet.

« La ville de Caraquet est heureuse et fière de l'accomplissement de ce défi d'envergure », a déclaré le maire Kevin Haché. « Au fil des années, la vision des conseils municipaux quant au Complexe industriel s'est concrétisée, et ce grâce aux généreuses contributions des deux paliers gouvernementaux qui ont permis que ce rêve devienne réalité. Cette infrastructure est une valeur ajoutée pour la péninsule acadienne.  En sauvegardant ce bâtiment, nous y avons également développer une synergie qui permit une création d'emplois et la rétention de plusieurs entreprises dans la région. »