MONCTON (GNB) – Le premier ministre David Alward a fait la visite des nouvelles installations du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick à l'Université de Moncton pour souligner les progrès qui se poursuivent afin d'améliorer et de protéger le système de soins de santé de la province.

Pendant la visite des 1 675 mètres carrés (18 000 pieds carrés) ajoutés au Pavillon J.-Raymond-Frenette, le premier ministre était accompagné du vice-recteur à l’enseignement et à la recherche, Neil Boucher, du directeur et doyen associé du Centre de formation médicale, Dr Aurel Schofield, et d’autres représentants de l’institution. Le ministère de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail a investi 6 966 000 $ dans ce projet, qui devrait être terminé pour la rentrée en septembre.

« Investir dans les soins de santé constitue un élément essentiel du plan avancé par notre gouvernement pour améliorer la qualité de vie, créer des emplois et rebâtir le Nouveau-Brunswick, a affirmé M. Alward. Les soins de santé sont une priorité indéniable pour la population du Nouveau-Brunswick, et notre gouvernement s'engage à protéger et à améliorer un système que nous avons tous à cœur.»

Le gouvernement provincial a récemment lancé Un cadre des soins de santé primaires pour le Nouveau-Brunswick, une vision de 10 ans visant la création d'un système de soins de santé plus attentif aux besoins des différentes collectivités et de la population du Nouveau-Brunswick. Le cadre a été mis au point par un comité directeur coprésidé par Dr Schofield.

« Pour renouveler les soins de santé primaires, il faut recentrer le système sur le patient, a expliqué M. Alward. Je suis convaincu que nous pourrons prendre appui sur ces recommandations et sur les autres changements que nous apportons pour offrir les meilleurs soins de santé primaires qui soient à la population de notre province. »

Plus de 40 pour cent du budget 2012-2013 de la province est affecté aux soins de santé.

« Nous devons investir judicieusement dans des secteurs tels que ce centre médical et les étudiants qui y seront formés afin de freiner la hausse des coûts à long terme, tout en veillant à ce que la population du Nouveau-Brunswick ait accès à des soins de qualité centrés sur le patient au moment même où le besoin se fait sentir», a ajouté le premier ministre.

Le Centre de formation médicale est le fruit d'un partenariat entre l'Université de Moncton, la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke et le gouvernement provincial. Les nouvelles installations pouvant accueillir jusqu'à 96 étudiants en médecine dans le programme de quatre ans, permettront de continue de mettre en oeuvre des pratiques pédagogiques novatrices et une capacité de recherche dans un environnement de première classe.

« Rebâtir les soins de santé de la province profitera aux résidents, et ces résidents sont justement la plus grande force de notre province, a fait remarquer M. Alward. En consultant la population et les professionnels des soins de santé d'aujourd'hui et de demain du Nouveau-Brunswick, nous nous efforçons de trouver de nouvelles façons d'améliorer sans cesse les soins de santé de la province. »

LIEN :
 
●    Ministère de la Santé