MONCTON (GNB) – La célèbre auteure et dramaturge acadienne, Antonine Maillet, prononcera le discours principal ce soir lors de la cérémonie d'ouverture du premier cours d'été international sur les droits de l'enfant.

Une réception aura lieu à 18 h, suivie de l'ouverture officielle à 19 h, au pavillon Jeanne-de-Valois sur le campus de l'Université de Moncton.

« Une centaine de participants, conférenciers et professeurs de différentes régions des Amériques, de l'Europe et de l'Afrique seront sur le campus pour l'occasion », explique Christian Whalen, défenseur des enfants et de la jeunesse par intérim et directeur du programme. « Ils partageront leurs expériences et apprendront ensemble comment mieux promouvoir et protéger les droits des enfants partout au monde. »

Ce cours d'été bilingue de dix jours, premier en son genre tenu au Canada, se déroulera à l'université de Moncton du 8 au 18 août. Il offrira une formation thématique sur les droits de l'enfant, tels qu'ils sont garantis par la Convention relative aux droits de l'enfant des Nations Unies. Son contenu sera axé sur l'article 31 de la Convention, soit le droit au repos, aux loisirs, au jeu, aux activités récréatives ainsi que le droit de participer librement à la vie artistique et culturelle dans la communauté.

Le cours comprendra également un atelier de deux jours, intitulé La chance de rêver, qui traitera du droit des enfants autochtones et de minorités ethniques à leurs propres culture, langue et religion.

Parmi les conférenciers, il y aura Claire Brisset, ancienne défenseure des enfants et de la jeunesse de la France et médiatrice actuelle de la ville de Paris, Philip Jaffé, directeur de l'International Institute for Children's Rights, à Sion, en Suisse, ainsi que Rama Diouf, coordonnatrice de la cellule d'appui à la protection de l'enfance, au Sénégal. Une liste complète des cours et des conférenciers se trouve en ligne.

« Notre excellente brochette de conférenciers regroupe un vaste éventail d'expertise et d'expériences, a indiqué M. Whalen. Nous sommes également ravis que de grands experts néo-brunswickois en droits de l'enfant aient accepté de faire partie de notre corps professoral. »

En effet, M. Whalen lui-même enseignera des cours pendant plusieurs jours et sera accompagné d'une consœur et d'un confrère néo-brunswickois, soit Catalina Ferrer, professeure émérite de la Faculté d'éducation de l'Université de Moncton, et Charles Emmrys, psychologue clinique pour enfants et adolescents.

Le cours est organisé par le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse, en collaboration avec l'Université de Moncton et avec l'appui du gouvernement provincial, du Groupe de travail sur les droits de l'enfant dans l'espace francophone et du Conseil canadien des organismes provinciaux de défense des droits des enfants et des jeunes.

Durant le cours, l'Université de Moncton présentera également une série de conférences sur les droits de l'enfant, ouverte au public et offerte sans frais. Les conférenciers seront Raffi Cavoukian, célèbre artiste de spectacles pour enfants et fondateur du Centre for Child Honouring, Najat M'jid, rapporteuse spéciale sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant les enfants pour les Nations Unies, ainsi que Mary Ellen Turpel-Lafond, présidente du Conseil canadien des organismes provinciaux de défense des droits des enfants et des jeunes.

« Nous sommes heureux d'inviter la population à venir écouter ces grands experts du bien-être de l'enfance et du développement de la jeunesse et à échanger avec eux, a indiqué M. Whalen. Le maintien des droits de l'enfant est un devoir qui nous incombe à tous et c'est pourquoi nous sommes heureux d'inclure le public dans nos discussions. »