FREDERICTON (GNB) – Les actifs financiers des régimes de pension des services publics, des enseignants et des juges du Nouveau-Brunswick continuent d'augmenter grâce aux rendements positifs que la Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick a obtenus sur ses placements au cours du dernier exercice financier.

La Société a annoncé, aujourd'hui, un rendement brut de cinq pour cent avant ajustement en fonction de l'inflation pour l'exercice financier 2011-2012. Le rendement annualisé à long terme, depuis la création de la Société en 1996, est maintenant de 6,64 pour cent malgré la persistance des aléas de l'économie mondiale et de l'instabilité des marchés financiers depuis la crise des marchés d'il y a trois ans.

« Le plus important est que, depuis 1996, le rendement réel annualisé est de 4,56 pour cent après ajustement en fonction de l'inflation », a déclaré le président et chef de la direction de la Société, John A. Sinclair.

Ce rendement annualisé dépasse l'objectif primaire de rendement réel à long terme établi à quatre pour cent par l'actuaire indépendant de chacun des régimes de pension.

« En continuant à dépasser l'objectif établi par l'actuaire, nos rendements à long terme nous aident à garder le cap des trois fonds de pension gérés par la Société vers le but fixé par le gouvernement provincial au début des années 1990 », a affirmé M. Sinclair.

Le rendement des placements pour les régimes de pension des services publics, des enseignants et des juges est respectivement de 4,83 pour cent, 5,21 pour cent et 4,84 pour cent. L'écart de rendement des différents fonds de retraite découle de la différence de proportion des actifs d'investissement détenus par chacun.

M. Sinclair a indiqué que les résultats positifs des investissements résultent de la stratégie de placement à long terme de la Société et de l'attention portée à la gestion des risques.

« Il est particulièrement encourageant d'avoir atteint de tels rendements pendant une période où de nombreux gestionnaires de fonds de pension ont eu du mal à obtenir des rendements positifs du fait des effets liés aux marchés et de l'incertitude économique résultant de l'actuelle crise de la dette souveraine européenne », a-t-il dit.

Au 31 mars 2012, les actifs nets gérés avaient atteint un sommet historique, à 9,415 milliards de dollars, par rapport à 9,096 milliards de dollars au 31 mars 2011. Cette augmentation provient de gains réalisés lors de la fluctuation nette des placements (433,1 millions de dollars) auxquels s'ajoute la rentrée nette par voie de financement particulier de la part des promoteurs des régimes (159,6 millions de dollars), total dont il faut déduire les versements nets aux retraités (274,1 millions de dollars).

La Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick a été fondée à titre d'entité non liée au gouvernement. Son équipe de plus de 40 spécialistes en placements du Nouveau-Brunswick fournit des services innovateurs et rentables de gestion globale des placements à plus de 51 000 participants aux régimes de pension de la province depuis 1996.

De plus amples renseignements sur la Société ainsi que le rapport annuel de l'exercice 2011-2012 sont disponibles en ligne.