FREDERICTON (GNB) – Les pharmacies pourront mettre en œuvre une période de transition dans le but de s'adapter à la nouvelle politique sur le prix des médicaments génériques, a annoncé, aujourd'hui, la ministre de la Santé, Madeleine Dubé.

« Notre gouvernement reconnaît que la réduction du prix des médicaments génériques aura des répercussions sur le revenu des pharmacies, a affirmé Mme Dubé. En réponse aux préoccupations exprimées par les propriétaires de pharmacie, une période de transition de 10 jours sera mise en place afin de permettre aux pharmacies de réduire davantage l'inventaire acheté à prix plus élevé. »

Mme Dubé a annoncé la nouvelle politique sur le prix des médicaments génériques au mois de mars. Cette dernière doit entrer en vigueur le 1er juin. La période de transition de 10 jours reportera au 11 juin la mise en œuvre du nouveau montant remboursé aux pharmacies pour les médicaments génériques. Les pharmacies pourront acheter des médicaments génériques à des prix moins élevés à compter du 1er juin.

Le gouvernement provincial continuera d'assurer la participation des pharmaciens en créant un groupe de travail qui comprendra des représentants du ministère de la Santé et de l'Association des pharmaciens du Nouveau-Brunswick.

Mme Dubé a indiqué que ce groupe sera responsable de surveiller les économies découlant de la politique sur les médicaments génériques pour la première année et de poursuivre les discussions en vue d'explorer des occasions de rehausser davantage le rôle des pharmaciens au sein du système de santé. Il examinera également le réinvestissement potentiel des économies si celles-ci s'avèrent plus élevées que prévu.

En réponse à une demande de l'Association des pharmaciens du Nouveau-Brunswick, le gouvernement provincial accepte aussi de prendre part à un processus de négociation officiel avec les pharmaciens au terme de cette première année dans le but de signer une entente d'ici la fin de 2013.

Dans le cadre de la nouvelle politique sur le prix des médicaments génériques, une partie des économies réalisées par la mise en œuvre de la politique sur le prix des médicaments génériques sera réinvestie dans les services pharmaceutiques comme suit :

●    environ 4,5 millions de dollars en 2012-2013 pour augmenter les frais d'exécution des ordonnances payés aux pharmaciens et pour payer une majoration sur les médicaments génériques en vue de compenser la réduction des revenus que les pharmacies obtiennent par l'entremise des rabais des fabricants de médicaments génériques;
●    un montant de 233 000 $ pour mettre en œuvre le programme d'examen des médicaments PharmaConsulte NB comme un service assuré par le Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick pour lequel les pharmacies peuvent être compensées;
●    un montant de 295 000 $ dans l'initiative sur les mesures destinées aux pharmacies rurales, en payant un montant additionnel de deux dollars sur les frais d'exécution des 10 000 premières ordonnances couvertes par le Plan de médicaments sur ordonnance du Nouveau-Brunswick exécutées par année financière dans les pharmacies qui se situent à plus de 25 kilomèrtres de la pharmacie la plus proche; et
●    une somme de 1,2 million de dollars pour compenser les coûts découlant du fait que les pharmacies devront être reliées au Système d'information sur les médicaments / Programme de surveillance pharmaceutique afin d'améliorer les pratiques en matière de prescription et réduire la consommation abusive de médicaments sur ordonnance.

De plus amples renseignements sont disponibles sur le site Web du ministère de la Santé.

LIEN :

●    Ministère de la Santé :