FREDERICTON (GNB) – La ministre de la Santé, Madeleine Dubé, a profité de l’occasion que procure la Semaine de la santé mentale pour fournir une mise à jour sur le Plan d'action pour la santé mentale au Nouveau-Brunswick 2011-2018.

« La Semaine de la santé mentale est un moment propice pour mettre en lumière nos réalisations dans le cadre de ce plan d'action qui vise à placer la personne au cœur du traitement », a déclaré Mme Dubé.

Les mesures liée au plan d’action comprennent ce qui suit :

●    une somme de 480 000 dollars a été accordée pour permettre à environ 100 jeunes adultes de recevoir des services d'intervention précoce en cas de psychose d'ici à 2014. À l'heure actuelle, des lignes directrices sont en voie d'élaboration et des indicateurs sont en place afin d'évaluer le rendement des services;
●    un montant de 400 000 a été accordé pour établir des lits communautaires au Centre Pierre-Cassie à l'intention des jeunes qui n'ont pas fait l'objet d'une condamnation pénale. Le premier jeune a été admis en février;
●    deux lieux de prestation de services intégrés ont été mis sur pied, un dans la Péninsule acadienne et l'autre dans le comté de Charlotte, pour favoriser le développement positif des enfants et des jeunes et pour améliorer l'intégration et l'efficacité du système dans le but d'offrir un accès plus rapide aux services;
●    le ministère de la Santé siège au comité sur le logement et l'itinérance du ministère du Développement social puisque 40 pour cent des itinérants sont aux prises avec des problèmes de dépendance et de santé mentale;
●    les régies régionales et les Services de traitement des dépendances ont rétabli plusieurs comités consultatifs communautaires, et ils s'affairent à rétablir des comités dans toutes les régions de la province afin de donner aux partenaires communautaires l'occasion de fournir une rétroaction et une orientation quant à la prestation des services; et
●    le ministère de la Santé collabore avec la Société d'inclusion économique et sociale pour s’assurer que les défis que doivent relever les personnes aux prises avec des maladies mentales en matière de logement et de revenu soient considérés lors de la rédaction des politiques.

Ce plan, annoncé en mai 2011, place le patient au cœur du traitement. Il restructure le système afin qu'il réponde davantage aux besoins de la personne et de la collectivité tout en augmentant l'accès aux services spécialisés dans l'ensemble du Nouveau-Brunswick.

« Je suis fière que notre gouvernement ait pu prendre des mesures à l'égard de bon nombre d'initiatives énoncées dans le plan d'action pour la santé mentale, a affirmé Mme Dubé. La Semaine de la santé mentale donne à la population du Nouveau-Brunswick l'occasion d'apprendre, de parler, de réfléchir et de s'engager quant aux différents enjeux liés à la santé mentale. J'encourage tous les résidents à y participer. »

De plus amples renseignements au sujet du plan d'action pour la santé mentale sont disponibles sur le site Web du ministère. De l’information sur la Semaine de la santé mentale est disponible sur le site Web de l'Association canadienne pour la santé mentale.

LIENS :

●    Ministère de la Santé : www.gnb.ca/santé
●    Association canadienne pour la santé mentale : www.acsm.ca