FREDERICTON (GNB) – Trois nouveaux juges ont été nommés à la Cour provinciale, a annoncé, aujourd’hui, la ministre de la Justice et procureure générale, Marie-Claude Blais.

La nomination de Kenneth L. Oliver, de Fredericton, D. Troy Sweet, de Moncton, et Brigitte Volpé, de Saint-Jacques, entre en vigueur immédiatement.

Le juge Pierre F. Dubé, siégeant présentement à Campbellton, exercera désormais les fonctions de juge itinérant dans la province et siégera dorénavant à Burton.

« La nomination de ces juges permettra d'assurer la gestion en temps opportun des causes portées devant le tribunal, a déclaré Mme Blais. Tous les juges nommés, aujourd'hui, sont des avocats qui sont grandement respectés dans le milieu judiciaire et qui possèdent une vaste expérience en droit. Je suis convaincue que leur leadership leur permettra de bien servir la population. »

M. Oliver est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université du Nouveau-Brunswick et a été admis au Barreau en 1984. Il a par la suite exercé le droit au sein du même cabinet jusqu'à ce qu'il se joigne, en octobre 2000, aux Services des poursuites publiques du Cabinet du procureur général à titre de procureur de la Couronne à Fredericton puis ensuite à Woodstock. M. Oliver est membre de l'Association des procureurs de la Couronne du Nouveau-Brunswick et de la New Brunswick Criminal Trial Lawyers Association. Il siègera à la Cour provinciale à Burton.

MmeVolpé est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université de Moncton et a été admise au Barreau en 1995. Elle est associée au sein d'un cabinet de la région d'Edmundston. Elle été présidente, présidente sortante et vice-présidente du Barreau du Madawaska. Depuis 2005, Mme Volpé a représenté le ministre des Finances dans les appels liés à la Loi sur l'administration du revenu. Elle est présentement présidente de la Fondation de l'Hôpital régional d'Edmundston, ayant déjà exercé les fonctions de vice-présidente et de membre du conseil d’administration de cet organisme. Mme Volpé siègera à la Cour provinciale à Edmundston.

M. Sweet est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université du Nouveau-Brunswick et a été admis au Barreau en 1989. Il est associé au sein d'un cabinet de la région de Moncton, se spécialisant dans le droit criminel, les tribunaux de la santé mentale, le droit militaire, le litige et le droit de l'immigration. Membre de l'Association du Barreau autochtone, M. Sweet fait présentement du travail pour le compte du Secrétariat d'adjudication des pensionnats indiens. Tout à fait bilingue, il est membre de l'Association des juristes d'expression française du Nouveau-Brunswick. Il siègera à la Cour provinciale à Moncton.

Ces nominations portent à 24 le nombre de juges à temps plein à la Cour provinciale, qui comprend également neuf juges surnuméraires.