FREDERICTON (CNB) – Le Bureau de l'Ombudsman et du défenseur des enfants et de la jeunesse a publié, aujourd'hui, un suivi de son rapport de 2010 intitulé Main dans la main : Le bien-être à l'enfance des Premières nations du Nouveau-Brunswick.

Le rapport de suivi résume le travail qui a été effectué en ce qui a trait aux 93 recommandations incluses dans le rapport Main dans la main, visant à traiter la surreprésentation des enfants des Premières nations dans le système de bien-être à l'enfance du Nouveau-Brunswick.

« C'est merveilleux de voir comment les diverses parties sont intervenues afin de remédier aux questions soulevées dans le rapport Main dans la main », a déclaré Bernard Richard lors de sa dernière journée en tant qu'ombudsman et défenseur des enfants et de la jeunesse. « Le ministère de la Sécurité publique et le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance ont connu un grand succès dans la mise en œuvre de programmes qui entraînent un changement positif pour les enfants des Premières nations de notre province. Toutefois, il est décevant de constater qu'il n'y a eu aucun progrès dans la restructuration des 11 agences de bien-être à l'enfance des Premières nations. »

L'une des principales recommandations du rapport Main dans la main était que les 11 agences de bien-être à l'enfance des Premières nations soient regroupées en trois agences pour réduire le chevauchement des tâches administratives et maximiser les services de travail social de première ligne. Le rapport de suivi indique qu'aucun progrès n'a été réalisé quant à l'élaboration d'un plan visant à traiter le problème des parcs de logements inadéquats dans les communautés des Premières nations.

« Bien que je sois encouragé par le progrès que j'ai constaté au cours de la dernière année, nous avons encore du chemin à faire pour traiter les questions qui ont un effet négatif sur les enfants des Premières nations dans notre province », a dit M. Richard.

Des exemplaires du rapport de suivi sont disponibles en ligne.

Faits saillants :

●    Le fonds pour l'avenir des enfants des Premières nations a été lancé afin de créer et d'appuyer des occasions liées aux activités récréatives, à la culture et à la langue pour les enfants des Premières nations au Nouveau-Brunswick.
●    Un système pilote de gestion des dossiers est mis à l'essai dans la Première nation de St. Mary's pour déterminer les changements à apporter au système avant sa mise en place à une plus grande échelle.
●    Le ministère du Développement social a émis des lettres d'offre pour deux des trois postes de consultant auprès des Premières nations qu'il s'est engagé à pourvoir afin de créer une nouvelle unité des Premières nations.
●    Le Service public d'éducation et d'information juridiques du Nouveau-Brunswick, en partenariat avec la maison de transition Gignoo, a lancé plusieurs nouvelles ressources pour la prévention de la violence familiale dans les communautés autochtones.
●    Le ministère de la Justice et de la Consommation et la Première nation d'Elsipogtog ont collaboré à l'établissement d'un tribunal du mieux-être.
●    La Division des services communautaires et correctionnels du ministère de la Sécurité publique s'est engagée auprès des Premières nations à élaborer et à mettre en œuvre une séance de formation interne axée sur la sensibilisation aux cultures autochtones.
●    La Division des services communautaires et correctionnels du ministère de la Sécurité publique a créé deux comités, l'un pour les services communautaires et l'autre pour les services en établissement, afin d'obtenir les commentaires des Premières nations et leur collaboration à propos des diverses questions touchant les Autochtones au sein du système correctionnel.
●    Le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance et les organismes d'éducation des Premières nations collaborent à un projet visant à acculturer les programmes scolaires de la maternelle à la 12e année afin d'atteindre trois objectifs : déterminer où résident les éléments de la culture et de l'histoire des Premières nations; examiner l'exactitude et la pertinence du contenu défini; et faire des recommandations pour l'apport de références supplémentaires aux Premières nations.
●    L'Office of First Nations Perspectives (bureau des perspectives des Premières nations) du ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance a récemment lancé un site Web sur les ressources d'apprentissage des Premières nations à l'intention des éducateurs du Nouveau-Brunswick.
●    La New Brunswick Aboriginal Sport and Recreation Authority (association sportive et récréative autochtone du Nouveau-Brunswick), appuyée par le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport, a réussi à faire renaître les Jeux autochtones d'été en 2010.
●    Le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance a conclu un contrat avec SayITFirst Inc. en 2009 pour la mise en œuvre du projet Modernize, Expand, Revitalize and Localize pour soutenir la revitalisation des langues autochtones dans la province.

LIEN :

●    Bureau de l'Ombudsman : www.gnb.ca/ombudsman