FREDERICTON (GNB) – On avise les gens du Nouveau-Brunswick de prendre des mesures de précaution pour la manipulation et la cuisson des mollusques et crustacés afin d’éviter les maladies d’origine alimentaire.

« Les résidents doivent faire preuve de vigilance dans la récolte et la consommation de mollusques et de crustacés », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Les mollusques et crustacés sont nutritifs et très populaires au Nouveau-Brunswick; toutefois, il faut prendre les mesures nécessaires compte tenu des risques pour la santé. Nous rappelons aux gens du Nouveau-Brunswick de penser à leur santé et à leur sécurité au moment de préparer et de consommer les mollusques et crustacés. »

La mise en garde du Bureau du médecin-hygiéniste en chef survient alors que la province entame la période de l’année où les gens du Nouveau-Brunswick achètent ou récoltent des mollusques et crustacés.

Il est important de seulement préparer et cuire les mollusques et les crustacés qui ont été récoltés dans une zone approuvée; qui ont été entreposés de façon appropriée et qui sont vivants. Faire le contraire peut se traduire par des maladies d’origine alimentaire, y compris de la diarrhée, des vomissements et des crampes d’estomac et, en présence de certaines toxines, de l’amnésie, un trouble de l’élocution, une perte de la coordination musculaire ainsi qu’une sensation de fourmillement sur la peau.

Les consommateurs peuvent réduire les risques de maladie d’origine alimentaire en prenant des mesures de précaution, notamment :

  • Assurez-vous que les mollusques et crustacés ont été récoltés dans des zones approuvées ouvertes à la récolte. Le ministère fédéral des Pêches et des Océans fournit une carte de cueillette de mollusques en ligne, ou vous pouvez communiquer avec le bureau de Pêches et Océans Canada le plus près pour obtenir plus de renseignements sur les ouvertures et les fermetures de zones de récolte.
  • En cas de doute, jetez-les. Les mollusques et crustacés devraient être vivants et les coquilles devraient être fermées. Si les coquilles sont ouvertes, tapez légèrement avec le doigt. Si la coquille se referme, le mollusque est toujours vivant.
  • Jetez les mollusques et crustacés dont la coquille reste ouverte ou qui dégagent des odeurs inhabituelles.
  • Réfrigérez immédiatement les mollusques et crustacés que vous avez achetés ou récoltés.
  • Gardez-les au froid (moins de quatre degrés Celsius) à l’aide de blocs réfrigérants et d’une glacière jusqu’à ce que vous puissiez les réfrigérer.
  • Mettez les mollusques et crustacés vivants dans un seau ou un contenant ouvert et gardez-les au froid (de zéro à quatre degrés Celsius). Si vous les placez dans un contenant ouvert, recouvrez-les d’un linge humide pendant quelques jours tout au plus. Ne placez pas les mollusques dans de l’eau douce.
  • Entreposez les chairs de mollusques (les mollusques écaillés) dans un contenant fermé, gardez-les au froid (de zéro à quatre degrés Celsius) et ne les conservez pas pendant plus de deux jours.
  • Gardez les mollusques crus loin des autres aliments.
  • Assurez-vous que les mollusques et crustacés sont vivants avant de les cuire. La consommation de mollusques crus augmente le risque de maladie.
  • Faites cuire les mollusques et crustacés suffisamment. Si vous les faites bouillir, faites-le jusqu’à ce que la coquille s’ouvre et poursuivez l’ébullition pendant trois à cinq minutes. Faites bouillir ou mijoter les mollusques écaillés durant au moins trois minutes ou jusqu’à ce que les rebords se replient. À la vapeur, faites-les cuire de quatre à neuf minutes et jetez les coquilles qui ne se sont pas ouvertes. Faites frire durant au moins trois minutes à 190 degrés Celsius (375 degrés Fahrenheit). Faites cuire au four durant au moins 10 minutes à 230 degrés Celsius (450 degrés Fahrenheit).

Comme toujours avec les maladies d’origine alimentaire, les femmes enceintes, les enfants, les aînés, les personnes ayant une acidité gastrique réduite et les personnes dont le système immunitaire est affaibli courent un plus grand risque de souffrir de maladies.

Toute personne qui se sent malade après avoir mangé des mollusques ou des crustacés devrait consulter immédiatement un médecin et appeler le Bureau régional de la santé publique pour signaler la maladie.