FREDERICTON (GNB) – Le Bureau du médecin-hygiéniste en chef ne recommande pas d’analyses de l’eau additionnelles ou d’autres types d’évaluations à la suite des importantes inondations dans le réseau hydrographique du Nouveau-Brunswick.

« Nous travaillons le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, et nous sommes convaincus que la qualité de l’eau de la rivière retournera à la normale », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « En raison de l’important écoulement d’eau, le risque associé à la contamination des eaux d’inondation dans le réseau hydrographique de la rivière Saint-Jean s’est dissipé. »

L’écoulement d’eau dans le réseau hydrographique entraînera la dilution et la dissipation des rejets d’eaux usées et des rejets de produits chimiques.

« Il est important de comprendre qu’il y a habituellement certains niveaux de contaminants et de bactéries dans tout cours d’eau, a dit la Dre Russell. On peut prendre de simples précautions, chaque jour, pour se protéger contre les risques possibles associés à l’utilisation de l’eau à des fins récréatives, y compris ne pas avaler d’eau dans la mesure du possible; ne pas exposer de coupures, de plaies ou de lésions à l’eau; et se laver les mains ou utiliser les douches disponibles pour se rincer après s’être baigné. »

Les personnes qui s’adonnent à la pêche récréative devraient aussi appliquer les pratiques courantes de salubrité alimentaire pour le traitement du poisson pêché dans des zones qui ont été fortement touchées par les inondations. En règle générale, il faut bien rincer le poisson avec de l’eau potable puis le faire cuire avant de le consommer.

L’analyse de l’eau dans les zones de baignade n’est également pas recommandée, car il y aurait un écoulement d’eau important à tout endroit donné avant que les analyses puissent être complétées.

Il est recommandé de faire preuve de prudence dans les secteurs qui ont été inondés ou de les éviter jusqu’à ce qu’ils soient nettoyés ou d’attendre environ une semaine après la disparition complète des eaux d’inondation. Durant cette période, le soleil et le sol aideront à détruire les bactéries nuisibles, et tout risque excédentaire pour la santé devrait disparaître.

Le gouvernement provincial continuera de prélever régulièrement des échantillons d’eau utilisée à des fins récréative à des plages précises. Il a également prévu des activités de surveillance de l’eau dans les parcs provinciaux.