FREDERICTON (GNB) – L’avis suivant a été émis, aujourd’hui, par l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick dans le cadre du programme Surveillance des cours d’eau 2018 :

Les niveaux d'eau continuent de diminuer et ils sont sous les niveaux d'inondation dans plusieurs régions. Les niveaux d’eau devraient se situer sous les niveaux d'inondation d'ici jeudi dans la plupart des régions, sauf dans la région de Jemseg, où les niveaux d'eau demeureront justes au-dessus du niveau d'inondation pour le reste de la semaine.

À mesure que les résidents touchés par les inondations se préparent à retourner dans leurs propriétés, ils sont priés de tirer profit de toutes les ressources disponibles, de se renseigner sur les façons adéquates de nettoyer leur domicile et d’y effectuer des réparations, et de se débarrasser d’articles endommagés par les inondations.

Présentement, 47 routes sont toujours fermées en raison des inondations. Plusieurs de ces routes ont été recouvertes d’’importantes quantités d'eau pendant une longue période. Bien que certaines de ces routes soient maintenant à sec, cela ne signifie pas qu'elles soient sécuritaires. Les autorités municipales et provinciales doivent inspecter les routes, ponts et ponceaux avant de les rouvrir à la circulation. On doit d’abord déterminer si des mesures correctives sont nécessaires pour les rendre sécuritaires à la conduite automobile. Les gens du Nouveau-Brunswick sont priés de continuer à faire preuve de patience et de respecter les barricades.

Effort de rétablissement après l’inondation

Un site Web est maintenant disponible pour aider les propriétaires. Le site propose des liens utiles leur permettant d’obtenir des conseils sur le nettoyage de leur propriété, des renseignements relatifs à la sécurité, et des détails sur la manière dont les gens peuvent soutenir les efforts de rétablissement dans leur communauté.

La Croix-Rouge canadienne offre de trousses de nettoyage des dégâts d’inondation aux gens du Nouveau-Brunswick qui sont en mesure de regagner leur domicile de façon sécuritaire et de commencer le nettoyage. Il est possible de se procurer ces trousses gratuites aux bureaux de la Croix-Rouge situés au 120, rue MacDonald (Place Loch Lomond) à Saint John, ainsi qu’au 318, rue Maple, à Fredericton, de 8 h 30 à 19 h, tous les jours y compris la fin de semaine.

Il y a une limite d’une trousse par ménage. La trousse comprend un contenant en plastique de 20 litres (cinq gallons), qui sert aussi de sceau avec couvercle. Elle est remplie d’articles utiles comme une vadrouille, un balai, un racloir, une brosse à laver, des éponges, des gants de travail et des gants en latex, des masques, des sacs à vidange et un nettoyant tout-usage à base d’eau de javel.

Avant de commencer à nettoyer une maison endommagée par les inondations, les résidents sont priés de communiquer avec leur compagnie d’assurance, s’il y a lieu, et inscrire tous les dommages subis auprès de Service Nouveau-Brunswick en ligne.

Si les résidents ont eu un refoulement d’égout dans leur maison, ils devraient porter des bottes de caoutchouc et des gants imperméables s’ils touchent à l’eau et durant le nettoyage. Ils devraient se laver les mains à l’eau chaude et au savon après avoir enlevé les gants de caoutchouc.

De plus amples renseignements sur les façons de nettoyer en toute sécurité sont disponibles sur le site Web de la Santé publique.

Collectes de déchets dans les secteurs non constitués en municipalités

Des collectes spéciales de déchets seront organisées dans les districts de services locaux, et les détails seront communiqués aux résidents au cours des prochains jours.

Les déchets acceptés lors de ces collectes spéciales comprennent les appareils électroménagers (enlever les portes et les couvercles pour des raisons de sécurité), les meubles, les tapis, les matériaux d’isolation, les produits de papier, etc. Les petits articles devraient être placés dans un sac ou une boîte. Les meubles peuvent être placés à côté des sacs de déchets. Les matériaux de construction et les débris de démolition (bois, blocs de béton, etc.) devraient être empilés séparément. Les gros électroménagers devraient aussi être placés séparément.

Les personnes qui souhaitent se débarrasser elles-mêmes d’articles non dangereux peuvent le faire gratuitement aux endroits suivants : site d’enfouissement Crane Mountain, Commission de gestion des déchets solides de la région de Fredericton, et station de transfert de la Commission de services régionaux 8.

Ces sites acceptent aussi les déchets ménagers dangereux causés par les inondations. Les gens devraient vérifier les heures d’ouverture de ces installations, l’horaire des jours de collecte des déchets dangereux et informer les employés à l’entrée qu’ils viennent jeter des objets endommagés par les inondations.

Les gens ne devraient pas brûler les débris, car cela peut nuire à l’environnement. Le dépôt illégal de déchets est également interdit, et les contrevenants pourraient recevoir des amendes.

Forces armées canadiennes

En appui à Sécurité publique Canada, les Forces armées canadiennes ont dépêché environ 60 militaires pour aider le gouvernement provincial avec les opérations de nettoyage, à la suite d’une demande d’aide auprès du gouvernement fédéral.

Des membres du 4e Régiment d’appui du génie de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown ont été envoyés vendredi pour venir en aide aux autorités provinciales. Cette aide permettra aux autorités d’évaluer la situation et de classer par ordre de priorité les travaux et réparations de secours nécessaires.

Possibilités de bénévolat

La Bourse du samaritain Canada est au Nouveau-Brunswick pour offrir ses services en vue d’aider les gens à procéder au nettoyage. Toute personne qui souhaite faire du bénévolat pour venir en aide aux victimes des inondations peut communiquer avec cet organisme au 1-844-547-2663.

Team Rubicon Canada, un organisme dirigé par des vétérans qui se spécialise dans le secours aux sinistrés, est sur place au Nouveau-Brunswick pour surveiller la situation et collaborer avec des fonctionnaires du gouvernement.

Croix-Rouge canadienne

Les résidents touchés par les inondations peuvent obtenir de l’aide en communiquant avec la Croix-Rouge canadienne au 1-800-863-6582. Les personnes qui ont déjà évacué leur domicile, mais qui n’ont pas besoin d’hébergement, devraient tout de même s’inscrire auprès de la Croix-Rouge. Le registre aidera la Croix Rouge dans ses efforts de soutien.

Jusqu’à maintenant, 738 ménages (1688 personnes) se sont inscrits auprès de la Croix-Rouge.

Il est possible de faire un don à la Croix-Rouge pour venir en aide aux gens touchés par les inondations. Ces sommes serviront à appuyer immédiatement les efforts d’intervention en cours, le rétablissement à long terme, la résilience et les efforts de préparation. Toute personne qui désire faire un don peut téléphoner au 1-800-418-1111 ou se rendre sur le site Web de la Croix-Rouge.

Aide financière en cas de catastrophe

Le gouvernement provincial a mis en œuvre un Programme d’aide financière en cas de catastrophe pour venir en aide aux petites entreprises, aux municipalités et aux personnes dont les biens ont été endommagés par la crue des eaux printanières de 2018. De plus amples renseignements sont disponibles en ligne.

Le programme aide à couvrir les dommages et les pertes admissibles qui menacent la santé et la sécurité des personnes, des municipalités et des petites entreprises. Le montant maximal pouvant être accordé pour des réparations à la structure d’une résidence privée s’élève à 160 000 dollars, alors que le montant maximal pouvant être accordé à une petite entreprise ou à un organisme sans but lucratif s’élève à 500 000 dollars.

Le Programme d’aide financière en cas de catastrophe couvre les mêmes choses que le programme du gouvernement fédéral. Les critères d’admissibilité établis par le gouvernement fédéral se trouvent en ligne.

Eau potable

Les sources privées d’approvisionnement en eau peuvent être contaminées par des produits chimiques comme le mazout, l’essence ou les produits agrochimiques. Si un résident pense que son puits a été contaminé par de tels produits, il ne devrait aucunement se servir de l’eau de ce puits, même après l’avoir fait bouillir.

Le gouvernement provincial offre aux propriétaires touchés par les récentes inondations d’effectuer gratuitement l’analyse de l’eau de leur puits. À compter du 17 mai, les propriétaires de puits privés pourront se procurer des trousses d’échantillonnage dans les centres de Service Nouveau‑Brunswick. Les résidents doivent attendre 10 jours après le retrait des eaux autour de la zone où le puits est situé avant d’entreprendre le processus de chloration et d’échantillonnage.

Les résidents qui ont un puits doivent être conscients du fait que les sources privées d’approvisionnement en eau qui ont été contaminées par une inondation ne devraient pas être utilisées tant que la tête du puits est inondée. Après le retrait des eaux, le puits devrait être désinfecté et une analyse de la qualité de l’eau devrait être effectuée avant de pouvoir utiliser le puits.

De plus amples renseignements concernant les mesures de sécurité sur les puits sont disponibles sur le site Web du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux.

Mise au rebut des sacs de sable

Le ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux encourage les gens à éliminer les sacs de sable par l’entremise de collectes ou en se rendant au site d’enfouissement de leur région.

On rappelle aux résidents qu’il est interdit de vider ces sacs dans un cours d’eau ou une terre humide réglementée, ou à moins de 30 mètres de ceux-ci. Il faut obtenir un permis de modification pour tous travaux effectués à moins de 30 mètres d’un cours d’eau et d’une terre humide.

Si ces options ne sont pas viables, les gens peuvent ajouter les sacs de sable aux autres débris associés aux inondations.

Si les sacs de sable sont manifestement contaminés (par de l’huile ou s’ils dégagent une odeur, etc.), les gens devraient communiquer avec un bureau régional du ministère pour obtenir plus de renseignements.

Pour toute question concernant l’emplacement des sites d’assainissement et la façon de se débarrasser convenablement d’articles endommagés par les inondations, veuillez communiquer avec un bureau régional du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux :

  • région de Saint John : 506-658-2558; et
  • région de Fredericton : 506-444-5149.

Sécurité

Les prévisions concernant les niveaux d’eau de la rivière sont favorables, mais les évacués ne doivent pas regagner leur domicile avant qu’il ne soit sécuritaire de le faire. Les évacués qui retournent à la maison avant qu’il soit sécuritaire de le faire se mettent en danger et mettent les responsables des services d’urgence à risque.

Pour avoir accès aux plus récents renseignements sur les inondations, les résidents du Nouveau-Brunswick sont invités à consulter le site Web du gouvernement provincial et des administrations municipales, ou de les suivre sur les médias sociaux comme Facebook et Twitter. Ils y trouveront des renseignements sur les fermetures de route, la marche à suivre pour le nettoyage, le ramassage des débris laissés par les inondations et les dispositions entourant les collectes spéciales de déchet.

Même si l’eau a commencé à se retirer, on rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick que le niveau d’eau est toujours supérieur au niveau d’inondation dans certaines communautés et que la rivière Saint-Jean pourrait encore représenter une menace. Le courant de la rivière est fort, et l’eau est froide et remplie de débris. Les eaux de crue elles-mêmes peuvent aussi être fortement contaminées par les égouts et être dangereuses pour la santé, car elles peuvent causer des maladies et des infections.

Santé mentale

Le processus de rétablissement comprend plus que la reconstruction et la réparation des maisons et des commerces. L’ampleur de la tâche à accomplir peut constituer une source de stress et d’anxiété. Cela est normal.

Les gens réagissent de différentes façons aux événements stressants. Il est important que les résidents qui souffrent de stress parlent de leurs sentiments de tristesse, de colère et d’autres émotions fortes.

En cas de crise, plusieurs numéros d’urgence sont disponibles 24 heures sur 24, y compris la ligne d’aide CHIMO (1-800-667-5005); Télé-Soins (811); et Jeunesse, J’écoute (1-800-668-6868). De plus amples renseignements et ressources sont disponibles en ligne.