FREDERICTON (GNB) – La médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, rappelle aux gens du Nouveau-Brunswick de faire preuve de prudence à l’égard de l’eau potable et des denrées alimentaires lors du nettoyage pendant et après une inondation à leur domicile ou dans leur secteur.

« Pendant et après une inondation, il est essentiel que les résidents touchés prennent les précautions nécessaires pour réduire les risques potentiels pour leur santé et celle de leur famille », a déclaré la Dre Russell.

Les sources privées d’approvisionnement en eau qui ont été contaminées par une inondation ne devraient pas être utilisées tant que la tête du puits est inondée. Après le retrait des eaux, le puits devrait être désinfecté et une analyse de la qualité de l’eau devrait être effectuée avant de pouvoir utiliser le puits.

Pour éviter les problèmes de santé causés par une intoxication alimentaire, les gens devraient jeter toutes les denrées périssables, les aliments emballés sous vide et tous les autres aliments qui ont été touchés par l’eau d’inondation. Les conserves maison, les viandes, le poisson et les produits laitiers devraient aussi être jetés s’ils ont été contaminés.

Il faut également faire preuve de prudence en ce qui concerne la consommation d’aliments congelés ou réfrigérés si un domicile a passé une période prolongée sans électricité.

« Selon la règle communément acceptée, si les aliments congelés contiennent toujours des cristaux de glace, ils peuvent être recongelés ou décongelés et consommés sans danger, a affirmé la Dre Russell. Cependant, si vous avez un doute, jetez-les. »

Les ustensiles pour cuisiner ou pour manger devraient être nettoyés de tout dépôt, et aseptisés. Les ustensiles servant à l’alimentation des nourrissons devraient également être désinfectés selon les recommandations du fabricant.

Les sources privées d’approvisionnement en eau peuvent également être contaminées par des produits chimiques comme le mazout, l’essence ou les produits agrochimiques. Si un résident pense que son puits a été contaminé par de tels produits, il ne devrait aucunement se servir de l’eau de ce puits à des fins domestiques – même si elle est bouillie – avant que l’eau n’ait été jugée sécuritaire par les représentants de la Santé publique.

De plus amples renseignements sont disponibles sur le site Web du ministère de la Santé et sur le site Web de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick du ministère de la Justice et de la Sécurité publique.