FREDERICTON (GNB) – La Santé publique croit que la source de la récente éclosion de cas d'infection à la bactérie E. coli 0157:H7 dans la région de Miramichi n'est plus présente dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire et qu'elle ne pose plus de risque pour le public.

La Santé publique a pris connaissance de la situation le 30 avril. Elle a mené une enquête sur plus de 30 cas de diarrhée sanglante, un symptôme souvent associé à l'infection à la bactérie E. coli 0157:H7. De ces cas, 13 ont été confirmés.

« En ce moment, le nombre de cas reste le même et aucun nouveau cas n'a été signalé », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Eilish Cleary. « Cela nous indique que la source de contamination a été présente dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire pendant un très court laps de temps. Vraisemblablement, les aliments contaminés ont disparu peu de temps après que les personnes ont commencé à manifester des symptômes, parce que la plupart des personnes infectéss par la bactérie E. coli 0157:H7 manifestent des symptômes d'un à trois jours après avoir consommé les aliments contaminés. »

La Santé publique a axé son enquête sur les sources d'alimentation après qu'une analyse d'échantillon de l'eau de la municipalité a confirmé que l'eau était normale. Dans le cadre de l'enquête, on a interrogé les personnes malades, qui ont également rempli un questionnaire détaillant les types d'aliments qu'elles avaient consommés la semaine précédant le début de leur malaise, y compris les repas consommés dans les restaurants.

La Santé publique a réalisé une inspection des divers restaurants les plus souvent cités dans les questionnaires afin de s'assurer que les directives en matière de manipulation des aliments et de sécurité ont été respectées et, le cas échéant, d'apporter les corrections nécessaires.

Les réponses au questionnaire ont indiqué que la majorité des cas confirmés ont mangé au restaurant Jungle Jim's de Miramichi dans les jours précédents le début de leur maladie, indiquant ainsi un site probable d'exposition au produit alimentaire contaminé.

« Les résultats de l'analyse des échantillons d'aliments provenant du restaurant Jungle Jim's se sont avérés négatifs pour la présence de la bactérie E. coli 0157:H7, a affirmé la Dre Cleary. Toutefois, puisque la majorité des cas confirmés ont mangé à ce restaurant, il est tout probable que la source de la contamination était présente dans cet établissement pendant une brève période, mais que les aliments contaminés avaient été écoulés au moment de procéder à l'analyse des échantillons. Le restaurant Jungle Jim's a collaboré pleinement avec le personnel de la Santé publique pendant toute l'enquête, y compris procéder à une désinfection totale de la cuisine et suivre un cours sur la salubrité des aliments offert par le ministère de la Santé. »

Afin de mieux cerner les aliments précis en cause dans l'éclosion de la bactérie E. coli, la Santé publique mène une étude cas-témoins en partenariat avec l'Agence de la Santé publique du Canada. Les personnes qui ont mangé au restaurant Jungle Jim's entre le 23 et le 26 avril, mais qui n'ont pas été malades et qui veulent participer à l'étude, sont invitées à composer le 1-888-246-8068. Les participants devront remplir un questionnaire exhaustif portant sur les aliments dans le but de déterminer quels aliments ont été consommés par ceux qui n'ont pas été infectés par la bactérie E. coli 0157:H7. Il sera ainsi possible de comparer les données avec celles des personnes qui ont été malades.

Les résultats de l'étude seront rendus publics.

LIEN :

●    Ministère de la Santé (Santé publique) : www.gnb.ca/santépublique