Gouvernement du Nouveau-Brunswick
 

Armoiries du Nouveau-Brunswick

Logos et mots-symboles

Téléchargement (Tif | Gif) Colour

Par décret de Sa Majesté la reine Victoria le 26 mai 1868, le blason des armoiries provinciales symbolise, par son lion, le lien avec l'Angleterre et fait honneur à l'emplacement maritime du Nouveau-Brunswick et à son industrie de la construction navale. Le cimier et la devise ont été accordés par décret du lieutenant-gouverneur en conseil en 1966Les autres éléments ont été accordés par la reine Elizabeth II le 24 septembre 1984 à l'occasion d'une visite à Fredericton. Certains documents gouvernementaux doivent comporter les armoiries plutôt que le mot-symbole officiel.

C'est le cas des documents judiciaires et législatifs. Les armoiries conviennent aussi pour certains documents spécialisés comme les certificats. Pour ces applications spéciales, il faut communiquer avec le Service de design, CNB.

 

Couleurs

Les armoiries peuvent être imprimées en noir ou en une autre couleur foncée appropriée. On peut aussi reproduire la version en polychromie qui nécessite l'impression en quadrichromie. On peut envisager une technique de gaufrage pourvu que la taille soit suffisamment grande. En raison de leur nature détaillée et ornée, il n'est pas recommandé d'utiliser les armoiries en inversé.

Grandeur minimale

Comme les armoiries sont un symbole très orné, il faut porter une attention particulière à la reproduction. Une trop grande réduction rendrait le symbole complètement ou partiellement indéchiffrable.

 

Emblème du lieutenant-gouverneur

(TÉLÉCHARGEMENT EPS)

Le Cabinet du lieutenant-gouverneur possède son propre emblème. Celui-ci est très orné et il doit faire l'objet d'une attention particulière.

Grandeurs

Voir le diagramme ci-dessous pour la grandeur minimale recommandée.

Versions

Il existe deux versions de l'emblème : l'une est entourée de feuilles d'érable, l'autre, non.

Couleurs

L'emblème est disponible en monochromie et en polychromie. Les couleurs sont : noir, blanc, jaune (PMS 116), rouge (PMS 186) et bleu (PMS 286). Quant à la version monochrome, le noir ou une autre couleur foncée peut convenir. On peut utiliser une technique de gaufrage, à la condition que l'emblème soit suffisamment grand. Il faut éviter l'inversé.

 

Le drapeau provincial

Téléchargement - (Tif | Gif | EPS) Colour ; (Tif | Gif | EPS) -Black & White

S'inspirant des armoiries, le drapeau de la province a été adopté par proclamation le 24 février 1965. Les symboles représentés sur le drapeau proviennent des armoiries attribuées décret de Sa Majesté la reine Victoria le 26 mai 1868. Il s'agit d'une galère antique avec ses rames voguant sur une mer au naturel au chef de gueules chargé d'un léopard d'or. La province tire son nom du Duché de Brunswick, en Allemagne qui, en 1784, année de la fondation de la province, constituait l'une des possessions du roi Georges III.

Puisque les armoiries du Duché de Brunswick consistent en deux léopards d'or sur champ rouge et celles du Roi, en trois léopards d'or d'Angleterre, le léopard d'or sur le drapeau symbolise les liens qui unissent le Nouveau-Brunswick avec le Duché de Brunswick et l'Angleterre. Représentation héraldique traditionnelle d'un navire, la galère témoigne des deux principales activités économiques en cours au Nouveau-Brunswick au moment de l'attribution des armoiries, soit la navigation et la construction navale.

Approvisionnement

On peut se procurer des drapeaux de différentes grandeurs au magasin central des achats, Approvisionnement et Services, tél. : (506) 453-2466.

Couleurs

Liste des couleurs : noir, blanc, jaune (PMS* 116), rouge (PMS* 186) et bleu (PMS* 286).

Information

Pour se renseigner au sujet du drapeau, on peut communiquer avec le Bureau du protocole, Relations intergouvernementales et internationales, tél. : (506) 453-2671.

 

L'oiseau de la province

(TÉLÉCHARGEMENT JPG)

La mésange à tête noire a été proclamée en août 1983 l'oiseau officiel du Nouveau-Brunswick. Ce choix eut lieu à la suite d'un concours lancé par la Fédération provinciale des naturalistes. Petit oiseau peu farouche et acrobate, la mésange a une livrée distinctive composée d'une huppe et d'une bavette noires; elle a les joues blanches et les côtés couleur chamois.

Son cri distinctif "chickadee-dee-dee" se fait entendre à longueur d'année. Son sifflement aigu et clair "phe-be, phe-be-be" signale l'arrivée du printemps.

 

L'emblème floral

(TÉLÉCHARGEMENT JPG)

La violette cuculée (Viola cucullata) est une plante vivace qui fleurit de mai à juillet. Elle ne comporte par de tige et ses feuilles et ses fleurs poussent directement à partir des racines.

Des sirops et des confitures étaient produits avec ses fleurs, qui sont censées posséder la propriété d'apaiser le système digestif et de stopper la toux. La violette cuculée devient l'emblème floral officiel du Nouveau-Brunswick en 1936 à la demande de l'Institut féminin de la province, du Women’s Institute de la province, du lieutenant-gouverneur de l’époque et des écoliers.

 

Le Tartan du Nouveau-Brunswick

(TÉLÉCHARGEMENT JPG)

Le Tartan du Nouveau-Brunswick est une création des artisans Loomcrofters de Gagetown (N.-B.) et a été adopté officiellement en 1959. Il est enregistré à la cour du Lord Lyon, maître des Armes d'Écosse. Entrelacés dans le motif se trouvent le vert des forêts, le vert des prairies, l'azur de la mer et des rivières, le tout parsemé d'or, symbole de la richesse potentielle de la province. Les carrés rouges représentent la loyauté et le dévouement des premiers colons loyalistes et du Royal New Brunswick Regiment.

 

L'arbre emblème de la province

(TÉLÉCHARGEMENT JPG)

C'est le 1er mai 1987 que le sapin baumier (Abies balsamea) a été déclaré emblème officiel du Nouveau-Brunswick. Les aiguilles étroites et planes du sapin baumier sont d'un vert foncé brillant avec le dessous blanc. Matière première des industries du bois de sciage et des pâtes et papiers, le sapin baumier est aussi un des meilleurs arbres de Noël sur le marché, en plus de s'adapter facilement à diverses conditions de croissance.

Cette essence se développe dans à peu près toutes les situations et elle peut atteindre une hauteur de 20 mètres. Ses fibres particulièrement longues donnent un papier de meilleure qualité. Le sapin baumier compte pour 97 p. 100 de l'industrie des arbres de Noël du Nouveau-Brunswick.

 

La mouche « Province pittoresque »

(TÉLÉCHARGEMENT JPG)

La mouche pour la pêche au saumon atlantique appelée « Province pittoresque » a été conçue par Warren Duncan. Elle est composée d'un ferret doré, symbolisant la valeur du saumon de l'Atlantique pour le Nouveau-Brunswick; d'un talon en soie floche de couleur verte en l'honneur de la crosse de fougère; d'une queue de plumes d'oie d'un rouge assorti au drapeau du Canada, représentant le lien du Nouveau-Brunswick avec le reste du pays; d'un corps rouge canneberge, l'une des couleurs officielles du Nouveau-Brunswick; de côtes formées d'un fil métallique lamé, oval, de grosseur moyenne et de couleur or; d'un hackle jaune citron, qui est la couleur de fond du drapeau du Nouveau-Brunswick; d'une aile faite de poils de l'ours noir; et d'une tête noire.

Cette mouche a été désignée symbole officiel du Nouveau-Brunswick le 22 juillet 1993.

 

Sol provincial

La série de sols de Holmesville est le type de sol le plus répandu dans la province. Il s'agit d'une terre sablo-argileuse à argileuse contenant moins de 20 p. 100 d'argile et de 15 à 30 p. 100 de fragments grossiers. Le matériau d'origine du sol est du till modérément compact.

Holmesville est situé près de Florenceville, dans le comté de Carleton. Le sol de la série de Holmesville est un sol fertile qui donne de bons rendements en agriculture et en foresterie. Le sol est un élément très important, car il constitue le seul endroit sur toute la planète où les roches et les minéraux sont en contact avec l'atmosphère, l'hydrosphère et la biosphère, et où les éléments nutritifs qui entrent dans la chaîne alimentaire sont produits ou recyclés.

La série de sols de Holmesville a été proclamée « sol provincial du Nouveau-Brunswick » le 13 février 1997.