FREDERICTON (GNB) – Les gestionnaires supérieurs des situations d'urgence provenant du Nouveau-Brunswick, d'autres provinces de l'Est du Canada et d'États de la Nouvelle Angleterre prendront part à une conférence, aujourd’hui à Fredericton, du Groupe international de gestion des urgences (GIGU).

L'Organisation des mesures d'urgence du ministère de la Sécurité publique du Nouveau Brunswick est l'hôte de cette conférence, qui prend son envol aujourd'hui et se terminera le vendredi 31 mai, au Centre des congrès de Fredericton.

Le ministère de la Sécurité publique et solliciteur général, Robert Trevors, s'est dit ravi d'accueillir ses homologues en matière de gestion des urgences.

« Étant tous des administrations voisines, nous saisissons l'importance de l'entraide en situation d'urgence ou de crise », a-t-il souligné.

Au cours de la conférence, les membres auront l'occasion de discuter de questions d'intérêt mutuel, de pratiques exemplaires en matière de gestion des urgences, de soutien transfrontalier, ainsi que de questions courantes de préoccupation commune.

Le GIGU est responsable de la coordination et de la gestion de l'aide transfrontalière en cas d'urgence ou de catastrophe. Ses membres sont les directeurs et les hauts fonctionnaires responsables de la gestion des urgences au Nouveau-Brunswick, à l'Île-du-Prince-Édouard, en Nouvelle-Écosse, au Québec, au Maine, au Connecticut, au Massachusetts, au New Hampshire, au Vermont et au Rhode Island.

Grâce à des protocoles d'entente, le Groupe soutient la planification, la coopération, la tenue d'évaluations et d'exercices relatifs aux urgences, ainsi que d'autres activités de formation.