Gouvernement du Nouveau-Brunswick
911_category

Tous les jours, des centaines de Néo‑Brunswickois composent le 911 pour obtenir de l'aide.

Cependant, de plus en plus d'appels sont faits accidentellement à partir de téléphones cellulaires dont les touches sont déverrouillées et qui se trouvent dans une poche de pantalon ou un sac à main.  

De plus, certains appels au 911 proviennent de personnes qui ont des problèmes de nature non urgente.

Il est estimé que 35 % des appels reçus par les téléphonistes du service 911 au Nouveau-Brunswick ne concernent pas une véritable urgence.

Chaque appel accidentel et non urgent prend du temps précieux qui pourrait être consacré à une urgence réelle.

 

 

Qu’est ce qu’une urgence?

Toute menace immédiate à votre santé, à votre sécurité ou à vos biens constitue une urgence pour le 911.

Composez le 911 dans les situations suivantes :

  • Incendie
  • Accident grave
  • Acte criminel en cours
  • Danger immédiat pour une personne ou une propriété
  • Situation présentant un danger de mort ou situation médicale urgente
  • Substance toxique inhalée ou avalée ou exposition à une telle substance.
 

Prévention d’une mauvaise utilisation du 911

Le 911 est destiné aux urgences seulement. Les appels pour parler à un agent de police, obtenir des renseignements sur l’état des routes, demander un taxi ou signaler un vol survenu plus tôt dans la journée ne constituent pas des appels de nature urgente. Si votre appel n’est pas de nature urgente, il se pourrait qu’on vous oriente vers une ligne non urgente. 

Sachez exactement où vous vous trouvez. La première question qu’un téléphoniste vous posera est « Où se trouve votre urgence? ». En fournissant une adresse de voirie, y compris le nom de la rue et de la municipalité, vous économiserez du temps précieux, ce qui est essentiel en situation d'urgence.

Évitez les appels de poche.  Assurez‑vous que votre téléphone cellulaire est verrouillé à l’aide d’un mot de passe afin de ne pas composer involontairement le 911.