Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Que faisons-nous?

À compter du 1er janvier 2018, la prestation du Programme extra-mural du Nouveau-Brunswick et des services d’Ambulance Nouveau-Brunswick sera assurée par EM/ANB, une entité de la Partie III gérée par Services de santé Medavie du Nouveau-Brunswick

Le Programme extra-mural demeurera un service du gouvernement financé par le secteur public.

Pourquoi procédons-nous à ce changement?

La prestation des soins de santé pose des difficultés partout au Canada et dans le reste du monde. Des problèmes similaires se posent aux diverses juridictions, notamment une population vieillissante ayant des besoins accrus en matière de soins de santé et une pression grandissante sur les établissements de soins de courte durée.

Au Nouveau-Brunswick, le point de mire du système de soins de santé est depuis longtemps le secteur des soins de santé de courte durée. De nombreuses personnes souffrant de maladies chroniques qui pourraient être soignées dans des centres de soins de santé primaires, à domicile ou dans des établissements de soins de longue durée sont hospitalisées.

Les Néo-Brunswickois s’appuient énormément sur les services d’urgence et les cliniques sans rendez-vous ouvertes en dehors des heures normales dans leur collectivité, où les services offerts peuvent ne pas convenir à leurs besoins en matière de soins et peuvent manquer de continuité. L’accent devrait être mis sur les soins dans la collectivité d’abord, tandis que les soins à l’hôpital ou dans un établissement de soins de longue durée sont offerts en dernier recours et pour les besoins de soins complexes.

Pour disposer au Nouveau-Brunswick d'un système de soins de santé durable fournissant de meilleurs résultats en matière de santé, nous devons cesser de privilégier la prestation des soins de courte durée en milieu hospitalier pour plutôt nous orienter vers un mode de prestation des soins dans la collectivité. Le modèle vise à accroître l’accès aux soins dans la collectivité et à réduire ou à rediriger les soins en milieu hospitalier. Ces changements s’avèrent essentiels, car le Nouveau-Brunswick doit se préparer à répondre aux besoins en matière de santé d’une population vieillissante. 

Vision

Les difficultés décrites ci-dessus nous offrent une possibilité unique d’adopter des approches innovatrices pour la prestation des services dans la collectivité et de collaborer à leur mise en place. La démarche envisagée permettra aux Néo-Brunswickois de

  • rester dans leur propre domicile le plus longtemps possible;
  • recevoir de l’aide pour s’orienter au sein du système de soins de santé;
  • bénéficier d’une continuité des soins accrue;
  • recevoir les soins et les services dont ils ont besoin au bon moment et au bon endroit.

L’amélioration des soins de santé peut commencer par une restructuration des services existants qui accroîtra la collaboration des fournisseurs dans la collectivité et de ce fait, maximiser les ressources actuelles.

Quels sont les avantages du modèle proposé?

Ce nouveau modèle représente une occasion pour le Nouveau-Brunswick de devenir un chef de file au pays en ce qui a trait aux soins de santé communautaires et à domicile, et il permettra de mettre davantage l’accent sur les services du Programme extra-mural, sur les pratiques exemplaires et la normalisation, et sur les solutions technologiques pour maintenir et améliorer l’excellence des soins et l’expérience vécue par les patients. 

Modèle de prestation des services proposé

Nous pouvons miser sur trois programmes provinciaux du Nouveau-Brunswick pour implanter des changements innovateurs dans les soins de santé primaires et augmenter la capacité, soit :

  • le Programme extra-mural – qui est accessible à l’échelle de la province;
  • Ambulance Nouveau-Brunswick – même si le mandat fondamental des services ambulanciers est de fournir des soins et des services de transport d’urgence, de nombreux exemples au Canada et dans le monde démontrent la capacité des ambulanciers paramédicaux de jouer un rôle au sein des soins de santé primaires;
  • Télé-Soins 811 – qui assure divers services de santé, comme le triage et la fourniture de conseils et de renseignements par l’entremise d’infirmières immatriculées.

Quel est l'échéancier?

La mise en œuvre du modèle se fera par étapes et commencera par une période de transition pendant laquelle les services extra-muraux continueront de relever des régies régionales de la santé et les préparatifs seront réalisés afin de transférer le service à l’entité de la Partie III.

Le 1er janvier 2018, l’entité de la Partie III devrait être en mesure de commencer à assurer la prestation du Programme extra-mural.

En quoi consiste la phase de transition?

La phase de transition commencera le 1er septembre 2017. La phase de transition préparera le Programme extra-mural, les régies régionales de la santé, Services de santé Medavie du Nouveau-Brunswick et le ministère de la Santé au lancement d’EM/ANB le 1er janvier 2018. 

Au cours de la période de transition, il n’y aura aucun changement des responsabilités des régies régionales de la santé en ce qui concerne la prestation du Programme extra-mural et la structure hiérarchique. 

Le ministère de la Santé a créé un comité directeur sur la transition et la mise en œuvre, qui comprend des représentants des régies régionales de la santé, des Services de santé Medavie du Nouveau-Brunswick et du ministère de la Santé, ainsi que plusieurs groupes de travail, afin de préparer les activités de l’entité de la Partie III. 

Que se passera-t-il à la date du début des activités de l’EM/ANB?

Les services du Programme extra-mural continueront d’être offerts 7 jours par semaine, 24 heures sur 24, à titre de service public. La priorité continuera d’être la prestation de soins de qualité supérieure conformément au mandat, à la vision, aux politiques et aux normes de soins actuels du Programme extra-mural.

Au fil du temps, Services de santé Medavie Nouveau Brunswick visera à améliorer les processus et à mettre à contribution l’expertise et les ressources afin d’accroître la capacité dans le système de soins de santé du Nouveau-Brunswick en intégrant les ressources du Programme extra-mural, d’Ambulance Nouveau-Brunswick et de Télé-Soins 811.

À quoi la structure organisationnelle ressemblera-t-elle?

L’entité de la Partie III relèvera du ministre de la Santé par l’entremise d’un conseil d’administration dont le cadre de responsabilité comprend des mesures du rendement. 

Quel sera le rôle du ministère de la Santé?

Le ministère de la Santé continuera de planifier, de financer et de surveiller le Programme extra-mural. Il conservera ses responsabilités pour le développement de normes et de politiques de Programme et de surveillance du rendement du Programme, et il s’assurera que son mandat et sa philosophie demeurent en place. 

Quel sera le rôle d'Ambulance Nouveau-Brunswick?

Aucun changement ne sera apporté aux services offerts par Ambulance Nouveau-Brunswick pour le moment.

Quel sera le rôle de Télé-Soins 811?

Aucun changement ne sera apporté aux services actuels de Télé-Soins811 pour le moment.

Est-ce que la qualité des soins changera?

La qualité des soins actuelle sera maintenue, tout comme les plans de soins. Il n’y aura aucun changement dans les services que vous recevez actuellement du Programme extra-mural.

Le personnel du Programme extra-mural continuera d’être disponible en tout temps. Un cadre d’assurance et d’amélioration de la qualité demeurera en place afin de surveiller les processus et les résultats. 

Le Programme extra-mural sera-t-il privatisé?

Non, les services du Programme extra-mural demeureront un service public. EM/ANB  est une entité publique formée d’employés du gouvernement. Services de santé Medavie est une organisation sans but lucratif axée sur les solutions de soins de santé primaires et est un organisme privé chargé de la gestion et de la surveillance clinique du Programme extra-mural. 

Est-ce que mon médecin continuera de jouer un rôle?

Les médecins seront toujours des membres essentiels de l’équipe offrant vos services de soins à domicile et le personnel du Programme extra-mural continuera de travailler de près avec votre médecin et les autres professionnels qui participent à vos soins.

Les processus pour recevoir du matériel, des fournitures, des médicaments et des services de soins personnels couverts par le PEM changeront-ils?

Ces processus ne changeront pas.

Quelle forme prendra la collaboration entre le Programme extra-mural, Ambulance Nouveau-Brunswick et Télé-Soins 811?

Pendant la première phase du contrat, l’entité de la Partie III concentrera ses efforts sur la prestation des services du Programme extra-mural aux clients à travers la province.

L’intégration avec Ambulance Nouveau-Brunswick et Télé-Soins 811 seront explorés dans le cadre d’une phase ultérieure du contrat. 

Est-ce qu’il y aura un impact sur la langue de service?

La nouvelle entité de la partie III respectera la Loi sur les langues officielles. Les services continueront d’être offerts dans la langue de choix du client.

Quelle sera la langue de travail?

L’entente contractuelle exigera que, comme c’est le cas pour les ministères de la partie I, la langue de travail sera les deux langues officielles.

Comment la confidentialité du client sera-t-elle assurée?

Aucun changement ne sera apporté aux politiques actuelles en matière de confidentialité du client et aux exigences relatives à la confidentialité.

Comment la population du Nouveau-Brunswick sera-t-elle informée de la mise en œuvre de ce changement?

Des mises à jour régulières sur le progrès de la mise en œuvre seront offertes sur le site Web du ministère de la Santé et par l’intermédiaire d’une ligne d’information au 1- 888-672-4611 (en vigueur à partir du 5 septembre 2017).