MONCTON (GNB) – Le gouvernement provincial élargit le programme qui aide les personnes diabétiques à acheter des pompes à insuline et le matériel connexe nécessaire pour inclure les jeunes adultes jusqu’à l’âge de 25 ans.

La modification entrera en vigueur le 1er avril. Le programme actuel fournit une aide aux parents d’enfants âgés de 18 ans et moins.

« Votre gouvernement s’est engagé à améliorer la prévention et la gestion des maladies chroniques », a déclaré le ministre de la Santé, Benoît Bourque. « L’élargissement du programme permettra d’alléger le fardeau financier qui pèse sur les jeunes adultes en réduisant les frais associés au diabète. »

Le ministère de la Santé investira 300 000 dollars pour élargir le programme.

« L’utilisation de pompes à insuline au lieu des (multiples) injections quotidiennes mènera à une meilleure gestion du diabète et à une réduction des hospitalisations évitables, ainsi qu’à une amélioration de la santé et de la qualité de vie des personnes diabétiques au Nouveau-Brunswick », a affirmé M. Bourque.

« Il s’agit d’une bonne nouvelle pour de nombreux Néo-Brunswickois, et nous sommes ravis que le gouvernement reconnaisse les besoins des personnes vivant avec le diabète », a dit le dirigeant principal des relations gouvernementales à Diabète Canada, Jake Reid. « Les personnes qui vivent avec le diabète courent un risque élevé de développer de sérieuses complications à long terme, comme une insuffisance rénale, une crise cardiaque ou l’amputation d’un membre. Nous espérons que cet engagement est une étape importante qui mènera à la mise en place d’un programme qui rendrait les pompes à insuline disponibles pour tous les Néo-Brunswickois ayant le diabète de type 1 qui sont admissibles afin qu’ils soient mieux outillés pour gérer leur état de santé et pour améliorer leur qualité de vie. »

Pour être admissible au programme, il faut :

  • détenir une carte valide d’assurance-maladie du Nouveau-Brunswick;
  • être un résident permanent du Nouveau-Brunswick;
  • être âgé de 25 ans ou moins le 2 avril 2018;
  • être atteint du diabète de type 1; et
  • répondre aux critères énoncés dans le manuel des politiques et des procédures du programme de pompes à insuline.

Les demandes seront évaluées afin de déterminer la contribution du demandeur en fonction de son revenu. Le gouvernement provincial paiera le reste des coûts.