MONCTON (GNB) – Le gouvernement provincial investit trois millions de dollars pour aider à réduire le nombre de personnes en attente d’une chirurgie orthopédique dans la grande région de Moncton.

« Votre gouvernement comprend à quel point l’accès aux soins de santé est important pour les gens du Nouveau-Brunswick », a déclaré le premier ministre, Brian Gallant. « Les remplacements de la hanche et du genou représentent la grande majorité des chirurgies orthopédiques assorties d’une longue attente. Réduire le nombre de personnes qui attendent de longues périodes de temps permettra d’améliorer la qualité de vie des personnes qui ont besoin d’une telle chirurgie. Cela nous permettra aussi d’éviter des coûts supplémentaires en matière de soins de santé en veillant à ce que davantage de chirurgies se fassent en temps opportun, ce qui réduira les chances de voir leur état de santé décliner. »

« Le Réseau de santé Horizon est heureux de la voie empruntée en vue d’améliorer les temps d’attente pour nos patients », a affirmé le vice-président des affaires médicales, universitaires et de la recherche au réseau de santé, le Dr Édouard Hendriks. « Nous sommes déterminés à travailler ensemble afin de faciliter l’accès à des soins de qualité pour les gens en attente d’une chirurgie orthopédique, et ce, en temps opportun. »

La demande pour de telles chirurgies est en hausse, principalement en raison du vieillissement de la population, et le maintien de temps d’attente raisonnables est un défi pour les deux régies régionales de la santé. Le financement servira à augmenter la capacité chirurgicale à l’Hôpital de Moncton et au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, ce qui permettra de réduire le nombre de patients en attente d’une chirurgie. Le financement servira aussi à développer une approche plus coordonnée et intégrée en matière de consultations avec des spécialistes.

« Une annonce comme celle d’aujourd’hui renforce le fait que nous continuons de contribuer à l’amélioration du niveau de santé de la population, tel que stipulé dans notre plan stratégique 2017-2020 », a dit le président-directeur général du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne. « Le Réseau de santé vitalité applaudit cette belle initiative et il est confiant qu’elle engendrera un impact positif pour l’ensemble de nos communautés. »

Le budget du ministère de la Santé a augmenté de 3,7 pour cent, passant ainsi à 2,75 milliards de dollars pour l’exercice financier 2018-2019. Le budget du ministère a augmenté de 9,8 pour cent depuis l’exercice 2014-2015.

Ce financement appuiera les priorités du gouvernement provincial établies dans le Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles‎, qui vise à améliorer la santé de tous les Néo-Brunswickois. Il respecte également les objectifs établis dans l’Énoncé de principes communs sur les priorités partagées en santé, qui a été approuvé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en août.