MONCTON (GNB) – Le gouvernement provincial regroupe les services d’Ambulance Nouveau-Brunswick, du Programme extra-mural et de Télé-Soins 811 afin d’aider à gérer les besoins en matière de soins de santé primaires.

« Votre gouvernement est à l’écoute de la population du Nouveau-Brunswick et il sait que la disponibilité et la prestation des services de santé ont des répercussions importantes sur la qualité de vie des gens de notre province », a déclaré le ministre de la Santé, Victor Boudreau. « Avec le vieillissement de la population de notre province, nous savons que nous devons renforcer le système de soins de santé primaires dans la communauté. Nous devons veiller à ce que les Néo-Brunswickois reçoivent les bons soins, au bon moment et au bon endroit, par le bon professionnel de la santé. »

Le nouvel organisme de services publics sera géré par Services de santé Medavie Nouveau-Brunswick. Combiner ces ressources a pour but de renforcer la coordination et la collaboration entre les professionnels de la santé grâce à une approche axée sur le travail d’équipe. Cette initiative vise à permettre aux gens du Nouveau-Brunswick de demeurer dans leur domicile le plus longtemps possible, de recevoir davantage d’aide pour s’orienter dans le système de soins de santé, et de bénéficier d’une meilleure continuité des soins.

Les autres résultats prévus comprennent : des soins plus centrés sur le patient, une prévention accrue et une meilleure gestion des affections chroniques, une utilisation plus appropriée des services d’ambulance, et moins d’hospitalisations et de visites en salle d’urgence.

« Le temps est venu de mettre en œuvre de nouvelles idées au chapitre des soins de santé », a affirmé le chef de la direction de Medavie, Bernard Lord. « Nous croyons que ces changements sont positifs alors que le Nouveau-Brunswick se prépare à répondre aux besoins en matière de santé d’une population vieillissante. Grâce à notre expérience, à notre expertise et, surtout, grâce à notre personnel, nous consoliderons la base solide du système de soins de santé primaires du Nouveau-Brunswick. En travaillant ensemble, nous avons une réelle possibilité d’améliorer de manière importante les soins de santé dans cette province qui est la nôtre. »

« Nous avons pris un engagement envers les soins à domicile dans le cadre de nos ententes en matière de santé, et cette initiative est un exemple des nombreuses améliorations que nous pouvons apporter en vue d’offrir de meilleurs soins à domicile », a dit la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor. « Je félicite le gouvernement du Nouveau-Brunswick qui a décidé d’adapter ses systèmes actuels afin de promouvoir une approche centrée sur le patient. La coordination des soins aux patients peut représenter un défi pour de nombreuses raisons, et le regroupement des systèmes est une façon de simplifier les processus existants et de s’adapter aux besoins futurs des patients. »

« Pour la première fois de notre histoire, les aînés sont plus nombreux que les enfants dans notre pays », a affirmé le Dr Chris Simpson, ancien président de l’Association médicale canadienne. « Cette situation présente des possibilités et des défis uniques pour tous les Canadiens, mais particulièrement pour les gens du Nouveau-Brunswick, car la province est en tête de la courbe démographique. Le regroupement de ces services permettra au Nouveau-Brunswick d’assurer une prestation plus efficace et plus rentable des soins de santé primaires, ainsi que de meilleurs résultats pour les patients. »

« Cette réorganisation du système favorise l’innovation et la mise en place de modes de soutien par équipe en santé à l’intention des patients qui, autrement, ne pourraient pas être mises en œuvre, permettant à tous les fournisseurs de soins de santé d’exercer pleinement leurs compétences, ce qui donne la possibilité à nos infirmières du Programme extra-mural d’améliorer la prestation de services centrés sur la personne, et ce, dans le domicile des patients », a dit la présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, Brenda Kinney. « Nous croyons que les résultats montreront que les patients et leur famille auront moins besoin d’attendre de longues heures aux services d’urgence et qu’ils passeront moins de temps à l’hôpital lorsqu’ils y seront admis. »

« Le Programme extra-mural du Nouveau-Brunswick est reconnu depuis longtemps pour son excellence en matière de soins de santé à domicile, et cette initiative permettra de continuer à mettre à profit les nombreux atouts du système global de soins de santé au Nouveau-Brunswick », a déclaré la Dre Pamela Jarrett, gériatre au Réseau de santé Horizon. « En tant que gériatre, je salue l’engagement continu à l’égard de nos aînés afin qu’ils puissent avoir une bonne qualité de vie dans leur domicile, c’est-à-dire là où ils nous disent eux-mêmes vouloir vivre. »

Le Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles repose sur les objectifs et les réalisations du Plan de croissance économique du Nouveau-Brunswick et des plans d’éducation de 10 ans. Il fonctionne également de pair avec ces plans pour faire en sorte que le gouvernement s’attaque aux enjeux importants en ayant recours à une démarche intégrée.

Le Plan du Nouveau-Brunswick pour les familles concentre l’action gouvernementale sur les sept domaines prioritaires suivants : améliorer l’accès aux soins primaires et aux soins de courte durée; promouvoir le mieux-être; soutenir les personnes ayant des dépendances et des problèmes de santé mentale; faciliter le vieillissement en santé et le soutien aux aînés; faire progresser l’égalité des femmes; réduire la pauvreté; et fournir un soutien aux personnes ayant un handicap.