MONCTON (GNB) – Le gouvernement provincial et la Société médicale du Nouveau-Brunswick ont élaboré un nouveau modèle de médecine familiale qui vise à offrir aux patients un meilleur accès aux médecins de famille.

« Votre gouvernement sait que pour avoir un système de soins de santé viable et durable, nous devons mettre l’accent sur les soins de santé primaires », a déclaré le ministre de la Santé, Victor Boudreau. « Aujourd’hui, nous sommes fiers de nous associer à la Société médicale du Nouveau-Brunswick pour concrétiser sa vision d’un nouveau modèle de médecine familiale et assurer son leadership en la matière. Les patients, les médecins et le système de soins de santé tireront parti de cette nouvelle approche, car elle permettra d’offrir plus de soins préventifs et une meilleure gestion des maladies chroniques, de recruter plus facilement des médecins, d’offrir des soins primaires plus efficaces et d’établir un système de soins de santé plus durable. »

Le modèle, intitulé Médecine familiale Nouveau-Brunswick, consiste en une approche axée sur le travail d’équipe. Les médecins auront leur propre liste de patients, mais ils offriront également un service à tous les patients des médecins faisant partie de leur équipe. Cela devrait permettre d’améliorer l’accès aux médecins, y compris en soirée et la fin de semaine.

La Société médicale du Nouveau-Brunswick assurera la gestion du programme. La mise en œuvre est déjà commencée, et la première équipe de Médecine familiale Nouveau-Brunswick devrait être prête à l’automne 2017.

« Ce nouveau modèle représente une révolution pour les médecins du Nouveau-Brunswick », a dit la présidente de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, la Dre Lynn Murphy-Kaulbeck. « Les médecins de famille de notre province ont longtemps travaillé afin d’appuyer l’innovation dans le milieu des soins de santé pour pouvoir faire leur travail de façon plus efficace. Nous avons créé cette solution sur mesure en fonction des forces et des besoins uniques de notre province. »

Le modèle vise à offrir des avantages importants aux patients, aux médecins de famille et à l’ensemble du système de soins de santé.

Les patients peuvent s’attendre à des visites plus longues chez le médecin, mais moins fréquentes; à des soins préventifs plus abondants et à une meilleure gestion des maladies chroniques; à un accès aux médecins pendant des heures de service prolongées; à la possibilité de communiquer avec leur médecin de façon électronique ou par téléphone; et à avoir accès à plus de médecins de famille.

Le modèle vise à faciliter le recrutement des médecins; à favoriser davantage le travail d’équipe et à offrir de meilleurs soins aux patients quand les médecins sont absents; et à encourager une meilleure intégration des dossiers médicaux électroniques.

« Médecine familiale Nouveau-Brunswick nous orientera vers un système de soins de santé primaires communautaires plus solide et plus durable, a dit M. Boudreau. En retour, le soutien à la population vieillissante de notre province sera assuré grâce au renforcement des capacités nécessaires afin que nos hôpitaux soient prêts à faire face aux exigences démographiques au cours des prochaines décennies. »