Gouvernement du Nouveau-Brunswick
banner_drugs_no-text_600x180

Depuis le 30 novembre 2016, toutes les pharmacies communautaires inscrivent les renseignements des ordonnances dans le Système d’information sur les médicaments du dossier de santé électronique (DSÉ). Les renseignements sur les ordonnances des pharmacies communautaires sont l’une des nombreuses sources d’information importantes qui alimentent le dossier de santé électronique.

Grâce au DSÉ, tous les dossiers de santé et l’information sur la santé qui étaient sur support papier ou sur film, comme les images radiologiques et le dossier d’antécédents pharmaceutiques, sont dorénavant sur support numérique et faciles à obtenir, à conserver et à communiquer. Le DSÉ comprend des renseignements propres au patient, notamment des résultats de laboratoire, des rapports d’imagerie diagnostique, des données sur ses visites à l’hôpital et les ordonnances qui lui ont été délivrées dans les pharmacies communautaires. Le DSÉ est un outil sécurisé et privé que les professionnels de la santé autorisés peuvent utiliser pour prendre des décisions sûres et éclairées en matière de soins aux patients.

Les professionnels de la santé autorisés peuvent maintenant consulter en temps réel les antécédents pharmaceutiques des patients au moyen du DSÉ. Il s’agit de la première étape de la mise en œuvre du SIM, car toutes les pharmacies communautaires sont maintenant branchées et inscrivent les renseignements des ordonnances dans le système. Les besoins futurs du SIM seront établis en collaboration avec le groupe pharmaceutique technique du DSÉ et d’autres parties prenantes.

Le PSP NB permet l’affichage en temps réel, dans le DSÉ, de toutes les ordonnances de médicaments contrôlés exécutées dans les pharmacies communautaires. Les médicaments contrôlés incluent les stupéfiants et des médicaments surveillés tels que le Dilaudid, le Percocet, le Ritalin et l’Ativan. 

Le PSP NB peut aider à :

  • améliorer la prescription de stupéfiants et de médicaments contrôlés; 
  • trouver des moyens de réduire ou de prévenir les effets néfastes de ces médicaments;
  • reconnaître les patients qui présentent un risque de dépendance.

D’autres fonctions du PSP, y compris des alertes à l’intention des prescripteurs et des pharmaciens, sont en cours d’élaboration en collaboration avec les parties prenantes.