Gouvernement du Nouveau-Brunswick

La violence entre partenaires intimes se présente sous différentes formes. Elle peut être d’ordre physique, verbal, psychologique, sexuel, financier ou spirituel. Une seule attaque physique ou menace ne constitue pas nécessairement de la violence entre partenaires intimes. C’est plutôt un type de comportement qui vise à exercer un pouvoir et un contrôle sur la victime et qui peut s’aggraver au fil du temps.

Les renseignements figurant ci-dessous sont fournis gracieusement par le Service public d’éducation et d’information juridiques du Nouveau-Brunswick (SPEIJ-NB).

 

La  violence entre partenaires intimes (VPI) peut se manifester dans tous les types de relations (époux et ex-époux, conjoints de fait et fréquentations, peu importe l’orientation sexuelle) et peut toucher tout le monde, peu importe leur sexe ou leur genre. Bien que les hommes puissent aussi être victimes de VPI, la grande majorité des victimes de VPI sont des femmes et les hommes ont tendance à être l’agresseur. De nombreux services répertoriés pour les victimes de VPI sont pour les femmes victimes sauf indication contraire.