Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Qu'est-ce qu'une distraction?

Le Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé (CCATM) a défini la distraction au volant comme suit dans sa Stratégie pour réduire la conduite avec facultés affaiblies :

« La distraction au volant désigne le fait de détourner son attention de la conduite d’un véhicule, lorsque le conducteur se concentre sur un objet, une activité, un événement ou une personne non liée à la conduite. Cette perte d’attention réduit le niveau de conscience, la faculté de décider ou le rendement et accroît le risque d’erreur de la part du conducteur et, partant, de quasi collisions et de collisions. La perte d’attention n’est pas imputable à un état pathologique, à la consommation d’alcool, de médicaments ou de drogues ou à la fatigue. »

 

Qu'est-ce qui est légal et qu'est-ce qui ne l'est pas en vertu de la nouvelle loi?

Appels téléphoniques : il est interdit d'effectuer ou de prendre des appels lorsque vous conduisez sauf si vous utilisez un dispositif mains libres ou à touche unique. En cas d'urgence, vous pouvez appeler le 911. Seuls les conducteurs de voitures de police, de véhicules de lutte contre les incendies ou d'ambulances ont le droit d'effectuer ou de prendre des appels.

Envoi de messages textes : cela est interdit. En tout temps.

GPS portable : vous pouvez regarder l'écran de votre GPS, mais ne pouvez ni le programmer ni le manipuler.

Baladeur MP3 ou tout autre appareil de divertissement : vous pouvez manipuler les appareils intégrés. Lorsqu'un appareil est branché à votre tableau de bord, vous pouvez écouter, mais pas le toucher.

Écrans : les écrans intégrés sont autorisés. Dans le cas contraire, ils ne doivent pas se trouver dans votre champ de vision.

Radio avec émetteur récepteur : peuvent utiliser une radio avec émetteur récepteur les conducteurs de véhicules commerciaux (bus ou véhicule dont la masse brute supérieure ou égale à 4 500 kg) ou les personnes engagées dans des opérations de sauvetage, ou de recherche et de sauvetage.

 

Quelles peuvent-être les sanctions? 

Les conducteurs qui enfreignent la loi peuvent recevoir une amende de 172,50 $ et perdre trois points sur leur permis de conduire.