FREDERICTON (GNB) – Étant donné que la saison des ouragans est en cours, on rappelle aux Néo-Brunswickois et à leur famille de toujours être prêts à subvenir à leurs besoins durant les 72 premières heures d’une situation d’urgence et d’avoir tout ce dont ils ont besoin pour être autonomes pendant au moins trois jours, y compris de la nourriture, de l’eau, des médicaments, des piles, de l’argent comptant et d’autres articles nécessaires.

Les événements météorologiques précédents ont permis de démontrer que toute communauté du Nouveau-Brunswick peut être touchée sévèrement. Des résidences et des entreprises ont dû être évacuées en raison d’inondations; des pannes de courant ont touché certaines régions pendant de longues périodes; et, parfois, d’importantes tempêtes ont paralysé des communautés pendant des jours.

« Être préparé, informé et avoir la formation nécessaire, voilà la clé de la gestion des événements météorologiques graves », a affirmé le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Denis Landry. « En guise de préparation face aux ouragans, aux tempêtes tropicales ou aux autres conditions météorologiques extrêmes, tous les gens doivent avoir un plan pour protéger leur famille, les animaux de compagnie, le bétail et les biens. Les résidents devraient également consulter régulièrement les prévisions météorologiques afin de se tenir au courant de l’évolution des conditions et des avertissements en vigueur. »

Une bonne préparation de 72 heures compte trois principales composantes :

  • Connaître les risques. Les gens devraient évaluer les sortes d’urgences qui peuvent avoir une incidence sur leur famille et leur communauté. Connaître les risques peut les aider à mieux se préparer à toute catastrophe comme les tempêtes, les inondations, les déraillements de train, les pannes de courant ou d’autres événements possibles.
  • Faire un plan. Tous les foyers ont besoin d’un plan d’urgence. Il faut moins de 30 minutes pour en élaborer un, et il aidera les gens à savoir quoi faire en situation d’urgence. Les membres de la famille devraient discuter pour établir un point de rencontre; savoir comment se rejoindre; et savoir quoi faire dans différentes situations. Il faut mettre ce plan par écrit et en conserver une copie dans un endroit sûr.
  • Avoir une trousse d’urgence. Les gens devraient avoir tout ce dont ils ont besoin pour eux et leur famille : de l’eau, de la nourriture, des lampes de poche, une radio, des piles, une trousse de premiers soins, des médicaments sur ordonnance, des préparations pour nourrissons et de l’argent comptant (puisque les guichets automatiques pourraient ne pas fonctionner).

Un guide de 72 heures est disponible en ligne. Il contient des renseignements utiles pour aider les familles à préparer une trousse d’urgence et un plan d’urgence.

L’Organisation des mesures d’urgence assure la coordination de la préparation en cas d’urgence. Elle coordonne également les opérations provinciales d’intervention en cas d’urgence et assure la gestion des programmes d’aide financière en cas de catastrophe. Elle travaille à l’échelle provinciale, régionale et municipale afin de s’assurer que les communautés sont protégées durant toutes les étapes d’une situation d’urgence.

Pour de plus amples renseignements :