SAINT JOHN (GNB) – Les services de police de Saint John et de Fredericton et la GRC ont mené un exercice de sécurité le 28 juin à Saint John. L’exercice Galleon Reticle, qui était appuyé par le ministère de la Justice et de la Sécurité publique, a eu lieu à proximité d’une école secondaire de la région.

« Votre gouvernement est déterminé à assurer la sûreté et la sécurité de tous les Néo-Brunswickois », a affirmé le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Denis Landry. « Les exercices de sécurité sont importants pour aider les organismes chargés de l’application de la loi et les autres intervenants à se préparer si jamais nos communautés devaient faire face à une menace. Je félicite tous les organismes de leur participation et je remercie la communauté de son soutien pendant l’exercice. »

L’exercice fait partie d’un projet de trois ans, financé par le Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada, qui vise à mettre au point et à l’essai de nouvelles approches et de nouveaux concepts de sécurité pour élaborer des pratiques exemplaires qui pourront être partagées avec d’autres administrations.

« Nous étions heureux de participer à un exercice de cette envergure », a dit le chef du service de police de Saint John, John Bates. « Nous avions hâte de travailler avec nos partenaires pour collaborer à une mise à l’essai de nos capacités afin de nous assurer que nous sommes prêts à intervenir de façon efficace et efficiente si jamais nous nous trouvons dans une situation où nous devons protéger nos résidents. »

« Le service de police de Fredericton est très heureux d’avoir participé à cet exercice », a déclaré la chef du service de police de Fredericton, Leanne Fitch. « Cette occasion d’apprentissage et de formation d’intervention intégrée constitue un pas dans la bonne direction pour nous préparer en cas de situation de crise grave. »

« Le Nouveau-Brunswick est une petite province, et tous les organismes d’application de la loi collaborent étroitement en tout temps, mais surtout lorsqu’un incident majeur survient », a affirmé le surintendant principal et officier responsable des enquêtes criminelles aux services de première ligne de la GRC au Nouveau-Brunswick, Ross White. « Ce genre d’exercice nous permet de prendre conscience de ce qui fonctionne bien et des points que nous devons améliorer en cas d’urgence. »

La série d’exercices Galleon vise à développer la capacité du Nouveau-Brunswick en matière de sécurité afin que tous les niveaux de l’administration gouvernementale, le secteur privé et la communauté de la sécurité, du renseignement et de l’application de la loi puissent travailler ensemble dans l’atténuation, la préparation, l’intervention et le rétablissement en cas d’urgence.