FREDERICTON (GNB) – Le Comité d’examen des décès d’enfants a fait enquête sur le décès de deux enfants dont les familles étaient connues du ministère du Développement social. Les recommandations formulées par le comité ont été rendues publiques, aujourd'hui, par le coroner en chef, Gregory Forestell.

Le comité est chargé d’examiner les décès d’enfants âgés de moins de 19 ans, y compris ceux dont le ministre du Développement social avait la garde juridique ou dont la famille avait été en contact avec le ministère dans les 12 mois précédant le décès de l’enfant.

Le ministère du Développement social répondra à ces recommandations dans un délai de 45 jours, comme il est établi dans le mandat du comité.

Le comité a formulé la recommandation suivante en ce qui concerne le premier cas :

  • Que les modifications législatives nécessaires soient apportées pour permettre au comité d’avoir pleinement accès aux dossiers sur la santé mentale des enfants dont le décès doit être examiné par le comité.

Le comité a formulé les recommandations suivantes en ce qui concerne le second cas :

  • Que le ministère du Développement social passe en revue sa politique concernant le suivi des congés de l’hôpital de nourrissons nés de mères ayant consommé de la drogue ou suivant un traitement à la méthadone pendant leur grossesse qui sont suivies par le ministère.
  • Que tous les efforts soient déployés pour effectuer une visite à domicile pour ces nourrissons à la suite de leur congé de l’hôpital.

Le coroner en chef, le président du comité, le défenseur des enfants et de la jeunesse et des cadres supérieurs du ministère de la Justice et de la Sécurité publique et du ministère du Développement social continuent de passer en revue le processus d’examen des décès d’enfants. Le coroner en chef a également demandé à la commissaire à l’accès à l’information et à la protection de la vie privée de prendre part à cet examen et de donner son point de vue. Ce processus d’examen vise à trouver un juste équilibre entre l’engagement du gouvernement à l’égard de la transparence, tout en respectant la vie privée des enfants touchés et de leur famille.

Le Comité d’examen des décès d’enfants conseille le Bureau du coroner en chef. Il a le mandat d’examiner les faits et les circonstances entourant tout décès soudain et inexpliqué d’un enfant âgé de moins de 19 ans au Nouveau-Brunswick. Le comité effectue des examens détaillés et utilise l’information qui en découle pour prendre des mesures destinées à prévenir de futurs décès et à améliorer la santé, la sécurité et le bien-être de tous les enfants de la province.