FREDERICTON (GNB) – Une campagne de sécurité routière encourageant les automobilistes et les cyclistes à partager la route a été lancée officiellement aujourd’hui. Le premier ministre, Brian Gallant, a annoncé la nouvelle campagne à l’extérieur de l’Assemblée législative à un public composé de cyclistes.

« Votre gouvernement est déterminé à rendre nos routes plus sécuritaires pour les automobilistes, les cyclistes et leur famille, a déclaré M. Gallant. Le thème La circulation, c’est nous tous vise à rappeler aux gens du Nouveau-Brunswick que chacun d’entre nous qui circulons sur les routes a la responsabilité de veiller à la sécurité des autres usagers. Que vous vous déplaciez en auto ou à vélo, vous avez la responsabilité de respecter le code de la route pour assurer votre sécurité et celle des autres. »

La campagne donne suite à un engagement de mettre au point une campagne de sensibilisation axée sur le partage de la route. Son lancement coïncide aussi avec la sanction royale de la Loi concernant la « Loi d’Ellen » à l’Assemblée législative.

« La campagne aidera à sensibiliser la population néo-brunswickoise à l’importance de partager la route et de prendre en compte la sécurité de tous les usagers de la route. Nous transmettrons ce message à tous les Néo-Brunswickois au cours des semaines et des mois à venir », a affirmé le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Denis Landry. « Nous continuons à collaborer étroitement avec nos intervenants dans nos activités de sensibilisation du public ainsi que dans le cadre de l’élaboration d’une stratégie globale en matière de cyclisme. »

« Cette modification à la Loi sur les véhicules à moteur est un hommage bien mérité à la mémoire d’Ellen Watters », a dit Sheila Cameron, membre de Velo NB. « Nous sommes persuadés que la règle concernant la distance d’un mètre rendront nos rues et nos routes plus sécuritaires pour les cyclistes au Nouveau-Brunswick. »

La modification à la Loi sur les véhicules à moteur, communément appelée « la Loi d’Ellen », stipule que le conducteur d’un véhicule à moteur ne peut plus dépasser un cycliste qui roule dans la même direction que lui sans laisser une distance suffisante pour le faire en toute sécurité. L’automobiliste doit laisser un espace libre d’au moins un mètre entre le véhicule et le vélo. La modification permet également aux automobilistes de traverser la ligne médiane au moment de dépasser un vélo, lorsqu’il est sécuritaire de le faire.

Le défaut de respecter cette distance d’un mètre constituera une infraction, ce qui entraînera une amende de 172,50 $ et la perte de trois points. Cette sanction est conforme à celles qui s’appliquent aux infractions semblables prévues par la loi relativement au dépassement sécuritaire d’un autre véhicule, y compris les motocyclettes.

Le Nouveau-Brunswick se joint à d’autres provinces comme l’Ontario et le Québec dans l’introduction d’une règle d’un mètre qui vise les automobilistes et les cyclistes.

« Nous savons que les lois et l’éducation sont les meilleurs outils à notre disposition pour nous assurer que nos rues et nos routes sont sécuritaires », a déclaré le leader parlementaire du gouvernement, Rick Doucet. « Il s’agit d’un hommage tout indiqué à la vie d’Ellen Watters, qui était une grande défenseure de la sécurité des cyclistes. Honorons-la en travaillant ensemble en vue de rendre les rues et les routes du Nouveau-Brunswick sécuritaires. »

De plus amples renseignements sur la sécurité des conducteurs et des cyclistes sont disponibles en ligne.